L'explorateur Alain Hubert évincé du Secrétariat polaire

Alain Hubert ne mènera pas la prochaine expédition en Antarctique dans la station Princess Elisabeth. Les relations entre l'explorateur et sa ministre de tutelle, Elke Sleurs, étaient glaciales depuis longtemps. Alain Hubert est accusé de conflits d'intérets et de mauvaise gestion financière. Et le voici officiellement éjecté du secrétariat polaire.

Après deux ans de polémique, c'est fait. Alain Hubert n'est plus président du Secrétariat polaire. Pas de mission pour lui cette année à la station Princess Elisabeth. L'Antarctique, c'est fini. La confiance est rompue, selon la ministre de tutelle, la N-VA Elke Sleurs. Mais "la campagne 2015-2016 est maintenue. La Défense reprendra la main. Les moyens de plus de trois millions d'euros distribués par le Fédéral sont prévus, mais nous faisons en sorte qu'il y ait une séparation entre la direction et l'exploitation pour qu'il n'y ait plus de conflits d'intérêts possibles", dit-elle.

Car c'est bien de conflit et de prise illégale d'intérêt qu'est soupçonné Alain Hubert. Plusieurs rapports de l'inspection ou du conseil supérieur des finances dénoncent des manipulations budgétaires. Voici comment cela fonctionne: pour la station Princess Elisabeth, l'Etat fédéral donne chaque année trois millions d'euros au Secrétariat polaire. Une structure présidée par Alain Hubert.

L'argent est ensuite reversé à la Fondation polaire qui exécute les missions de la station. Une fondation elle-même créée et présidée par Alain Hubert.

Des sociétés privées facturent ensuite des services ou du matériel à la Fondation. Des ASBL, ou SPRL, dont plusieurs appartiennent à Alain Hubert et son épouse.

Pour certains, c'est un véritable système qui s'est mis en place. Alain Hubert serait à la fois juge et partie. A la fois celui donne de l'argent, et celui qui le reçoit.

Philippe Mettens avait porté plainte contre Alain Hubert fin 2013. Une enquête pénale a débuté, avec des perquisitions au domicile de l'explorateur. Nous avons tenté de joindre Alain Hubert ce matin, sans succès. Mis à l'écart de la station polaire aujourd'hui, il pourrait également être inculpé dans les prochains mois.
L'équipe de Devoir d'Enquête s'était déjà penchée sur le sujet fin 2014. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK