L'ex-ministre et gouverneur de la province de Namur Amand Dalem est décédé

L'ex-ministre wallon Amand Dalem qui fut, dans une vie politique bien remplie, aussi bourgmestre de Rochefort, gouverneur de la province de Namur et sénateur PSC est décédé, a indiqué mercredi soir le ministre fédéral François Bellot (MR), également bourgmestre empêché de Rochefort.

Amand Dalem est né le 5 juin 1938 à Comblain-la-Tour. Il était licencié en sciences économiques à l'Université de Liège depuis 1962.

M. Dalem s'est présenté pour la première fois sur une liste électorale pour les élections communales d'octobre 1970, non sans succès puisqu'il est devenu bourgmestre de Rochefort le 1er janvier suivant. Il restera maïeur durant un quart de siècle.

Ses scores électoraux dans les années '80 en ont fait une pointure politique régionale et nationale, faisant de lui, en 1987 le recordman des voix de préférence (48.295 voix) sur la liste de son parti au Sénat, devant le CVP Leo Tindemans qui n'en avait récolté que 47.371 à Anvers.

En 1989, Amand Dalem avait reçu le soutien de 68.000 électeurs pour les européennes.

Une longue carrière politique

M. Dalem est devenu sénateur en 1979, au départ d'Antoine Humblet, dont il était le suppléant et après un passage de 1971 à 1979 au conseil provincial de Namur. Il sera élu plusieurs fois au Sénat jusqu'en 1994.

Et de 1985 à janvier 1992, il a été ministre de la Région wallonne ayant en charge successivement le Logement, la Tutelle, et les Affaires intérieures, ainsi que le Transport, le Budget et les Finances.

Un revers électoral lors du scrutin de novembre 1992 lui a coûté un mandat de ministre, Gérard Deprez, alors président du PSC lui ayant préféré Michel Lebrun.

L'idée d'une réconciliation est venue avec les négociations pour la désignation des deux nouveaux gouverneurs du Brabant et le départ naturel du gouverneur de la province de Namur en 1994. Amand Dalem restera ensuite gouverneur durant treize ans avant de prendre sa retraite à l'âge de 68 ans.

François Bellot : "Un grand gestionnaire public et privé"

A l'annonce du décès de son prédécesseur au maïorat de Rochefort, l'actuel bourgmestre empêché de Rochefort, François Bellot (MR) a tenu à souligner "le travail politique d'un homme d'Etat qui a marqué la vie wallonne, particulièrement celle de la province de Namur".

Selon l'actuel ministre fédéral de la Mobilité, M. Dalem a imprimé sa marque sur la gestion communale mais a également développé une entreprise privée florissante (ndlr: de travaux routiers) dont les travaux de qualité étaient appréciés et reconnus par l'ensemble des maîtres d'ouvrages.

"Je salue en lui un homme travailleur, grand gestionnaire public et privé, qui fut très populaire, serviable et disponible. C'est une perte pour le monde politique et la région namuroise", a encore dit François Bellot, présentant ses condoléances aux proches d'Amand Dalem.

Benoît Lutgen : "Un infatigable et exceptionnel homme d'Etat"

Dans un communiqué, le président du cdH Benoît Lutgen a salué la mémoire de "cet infatigable et exceptionnel homme d'Etat". "Amand Dalem avait à la fois une force de caractère extraordinaire et un sens des autres hors du commun. Ces nombreuses qualités ont toujours été reconnues par les citoyens de sa commune et de la Province de Namur, auxquels il portait une grande attention.

En 2007, Denis Mathen remplaçait Amand Dalem au poste de Gouverneur de la province de Namur

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK