L'ex-général Oger Pochet nommé directeur a.i. du Musée de l'Armée

Le général Pochet en 2006
Le général Pochet en 2006 - © ERIC LALMAND - BELGA

Le ministre de la Défense, Steven Vandeput (N-VA), a annoncé lundi la nomination d'un nouveau directeur ad interim du Musée royal de l'Armée et d'Histoire militaire (MRA), le lieutenant-général à la retraite Oger Pochet.

"J'ai décidé de désigner Monsieur Oger Pochet pour cette tâche. Il est déjà chargé de mission au sein du Musée. Il sera présenté au personnel du Musée le 21 novembre", a-t-il annoncé dans un communiqué.

Cet ancien vice-chef de la Défense (vice-Chod et donc numéro deux de l'armée) succédera à Christine Van Everbroeck, qui avait remis sa démission le 27 octobre dernier.

"Assurer la continuité"

"En ma qualité de ministre, je souhaite tout d'abord la remercier pour, avec tant d'engouement, durant plus de deux ans et demi, avoir assuré la gestion journalière du Musée. Outre cette gestion journalière elle a également joué un rôle important dans le développement du nouveau concept qui débouchera sur la création du 'War Heritage Institute', une nouvelle institution chargée de la transmission de la mémoire et de la présentation de l'histoire des conflits armés sur le sol belge ou auxquels des Belges ont participé", a indiqué Steven Vandeput.

Il a précisé avoir nommé Oger Pochet pour "assurer la continuité" durant la période de préparation du basculement vers la nouvelle structure.

"War Heritage Institute"

Le MRA, un établissement scientifique fédéral (ESF) dépendant du ministère de la Défense, est dans la tourmente depuis plusieurs années, notamment en raison de l'incertitude qui pesait sur son avenir, des conditions de travail et le climat général dénoncés par les syndicats ainsi que la gestion des véhicules de service - et des chauffeurs - mis à sa disposition et de l'usage de cartes de crédit.

Le musée est appelé à se fondre le 1er avril prochain au sein d'un nouvel organisme "transversal", dédié à la mémoire et à la gestion du patrimoine militaire, le "War Heritage Institute". Ce parastatal de type B intègrera également l'Institut des Vétérans - Institut national des Invalides de Guerre (IV-INIG), le Mémorial national du Fort de Breendonk (MNFB) et le Pôle historique de la Défense (PHD, qui gère le "boyau de la mort" à Dixmude.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK