L'Europe l'exige: il faut réorganiser les études d'infirmières

Il y a deux filières pour la formation des infirmières en Belgique
Il y a deux filières pour la formation des infirmières en Belgique - © RTBF

Il faut réorganiser les études d'infirmières, c'est ce que dit, depuis des années déjà, la Fédération nationale des infirmières de Belgique (FNIB). L'Europe l'exige aussi : à partir de janvier 2016, pour avoir un diplôme reconnu dans toute l'Europe, il faut 4600 heures de formations. C'est loin de ce qui existe aujourd'hui en Belgique.

Pour Alda Dalla Valle, présidente de la FNIB, il faut vite passer à une filière unique, en haute école et en 4 ans. Elle décrit la situation actuelle et les problèmes rencontrés : "A l’heure actuelle, vous avez deux possibilités pour avoir un titre d’infirmier en Belgique. Vous pouvez choisir la filière du brevet en professionnelle et la filière du bachelier qui est en haute école. C’est un paradoxe et c’est une difficulté en Belgique parce que vous avez deux filières avec deux titres d’infirmiers qui conduisent à une même liste d’actes. C’est aberrant par rapport à la Belgique, c’est aberrant par rapport à l’Europe."

Cela veut dire que des infirmières qui font le même travail touchent des salaires différents ?

"Elles font non seulement le même travail, elles ont la liste d’actes. Elles ont un salaire différent et elles ont une possibilité de carrière tout à fait différente parce que seuls les bacheliers peuvent aller vers les spécialisations et vers certaines filières master que les brevets ne peuvent pas."

L’Europe demande que ça change ?

"Non seulement l’Europe le demande, elle l’exige. A partir de janvier 2016, les pays membres de l’Europe sont tenus, sous peine de pénalité, de respecter les prescrits européens par rapport à un niveau de formation, à un contenu de formation, et donc à un titre délivré en fin de ce cursus."

A.L. avec I. Palmitessa

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK