L'Etat devra payer Electrabel et EDF s'il ferme Tihange 1 avant 2025

L'Etat devra payer Electrabel et EDF s'il ferme Tihange 1 avant 2025
L'Etat devra payer Electrabel et EDF s'il ferme Tihange 1 avant 2025 - © MAXIME ANCIAUX - BELGA

L'État s'engage à indemniser Electrabel et EDF s'il ferme Tihange 1 avant le 1er octobre 2025 - sauf si la fermeture a lieu pour des raisons de sûreté nucléaire, ou pour se conformer à une décision européenne ou internationale. Cette indemnisation est prévue dans les 30 jours. C'est ce qui ressort de la convention secrète sur Tihange 1, que L'Echo a pu se procurer et relaie vendredi.

Pour prolonger Tihange 1 de 10 ans, Electrabel et EDF devaient investir quelque 600 millions d'euros. Cela a donné lieu à une négociation serrée entre les propriétaires de la centrale et le gouvernement précédent, qui ont fini par arriver à un accord.

Le texte prévoit notamment une indemnisation en cas d'arrêt de Tihange 1 avant 2025. Il s'agit d'un engagement lourd, qui lie non seulement le gouvernement qui a signé l'accord - en l'occurrence, le gouvernement Di Rupo, avec comme secrétaire d'État à l'Énergie Melchior Wathelet - mais aussi les gouvernements suivants.

Idem en matière fiscale: l'accord prévoit qu'aucune taxe ou charge spécifique ne pourra être imposée sur Tihange 1, à part la redevance due à l'État.

Electrabel réagit

"Nous n'avons rien à cacher concernant la convention sur le rallongement de la durée de vie de Tihange 1. Nous n'avons pas n'objections à la transparence sur ce sujet", a indiqué la porte-parole d'Electrabel Anne-Sophie Hugé vendredi.

"Il s'agit effectivement d'une convention qui établit des paramètres économiques concernant le rallongement de la durée de vie du réacteur nucléaire de Tihange 1", poursuit Anne-Sophie Hugé. "C'est un accord entre trois parties, nous n'avons donc rien à cacher à ce sujet."

Selon la porte-parole, l'accord est équilibré. "C'est un investissement considérable de 600 millions d'euros et le risque revient entièrement aux partenaires privés, les propriétaires de la centrale", note-t-elle.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK