L'entretien du F-35 risque de torpiller le budget de la Défense

L'entretien du F-35 risque de torpiller le budget de la Défense
L'entretien du F-35 risque de torpiller le budget de la Défense - © MCS Eli K. Buguey - BELGAIMAGE

L'entretien du chasseur F-35, en lice en Belgique pour succéder aux F-16 vieillissants, est excessivement coûteux. La maintenance d'une quarantaine d'entre eux coûterait plus de 283 millions d'euros par an. C'est la moitié du budget de la Défense, rapporte lundi De Morgen.

La Défense espère obtenir, en 2018, du gouvernement l'autorisation d'acquérir 40 nouveaux avions de combat entre 2023 et 2028. Le F-35 est en lice face au F/A-18E/F Super Hornet de Boeing, au Rafale F3R de l'avionneur français Dassault, au JAS-39E Gripen de Saab et à l'Eurofighter d'Airbus Group. Mais il est notoire que l'armée de l'air a une préférence pour les F-35, du groupe américain Lockheed Martin.

Le coût de l'entretien de ces appareils est cependant très élevé, selon De Morgen, qui cite des chiffres néerlandais. Les Pays-Bas, qui doivent également remplacer leurs avions de combat, ont opté pour l'achat de 37 F-35. Dans une lettre adressée au Parlement, la ministre néerlandaise de la Défense, Jeanine Hennis-Plasschaert, avance un montant de 283 millions d'euros pour la maintenance du chasseur américain.

 


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK