L'électricité augmente de 22% pour les plus démunis

L'électricité augmente de 22% pour les plus démunis
L'électricité augmente de 22% pour les plus démunis - © DANIEL LEAL-OLIVAS - AFP

Le tarif social pour l'électricité va augmenter ce mois-ci de 22%. C'est une mauvaise nouvelle pour les plus petits revenus ou pour les allocataires sociaux qui bénéficient du tarif social, mais aussi pour les CPAS qui compensent leurs difficultés en payant leurs factures énergétiques via le Fonds gaz-électricité.

Le tarif de l'électricité est établi deux fois par an par la Creg (la commission de régulation de l'électricité et du gaz), et il est identique quel que soit le fournisseur d'énergie ou le gestionnaire de réseau. 

Le tarif est normalement au plus bas du marché. Mais le prix du marché ayant fortement augmenté en 2018, le tarif social augmente aussi. D'où cette hausse. 

Des conséquences pour les CPAS

Cette hausse aura des conséquences non seulement pour les personnes bénéficiant de ce tarif social, mais aussi pour les CPAS.

"Aujourd'hui déjà, l'accès au tarif social ne couvre pas toute la population en difficulté par rapport à leur facture de gaz et d'électricité. Il y a aussi des gens qui n'ont pas le tarif social qui se rendent aux CPAS pour avoir une aide sur la facture. Avec un tarif social qui augmente de 20% en électricité, 29% en gaz... on va se retrouver avec des gens encore plus en difficulté avec leurs factures", explique Sabine Wernerus, de la fédération des CPAS de Wallonie.

Au fil du temps, les personnes venant demander l'aide des CPAS ne cesse de gonfler, notamment vu le coût grandissant du prix de l'énergie.

Pour compenser l'inquiétude exprimée notamment par les villes et communes flamandes au sujet des coûts répercutés sur les CPAS, le ministre de l'Intégration sociale Denis Ducarme (MR) a débloqué 3,7 millions d'euros à cet effet.

Notons que suite à cette annonce, les ministres de l'Économie Kris Peeters et de l'Energie Marie Christine Marghem ont convoqué lundi la CREG pour demander des propositions pour permettre d'absorber cette hausse de prix.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK