L'audition du prince Laurent maintenue à la Chambre mercredi

Laurent Arnauts, avocat du prince Laurent.
Laurent Arnauts, avocat du prince Laurent. - © Tous droits réservés

"Cela me semble impossible" de suivre l'agenda de la commission spéciale Prince Laurent, "sauf à considérer que cette procédure n'est que de pure forme", écrit l'avocat Laurent Arnauts dans une lettre au président de la Chambre Siegfried Bracke datée du 16 mars. Pourtant, l'audition à la Chambre aura bien lieu mercredi. La commission spéciale souhaite entendre l'avocat à 10 heures.

Laurent Arnauts devait, au moment où il a rédigé son courrier, encore communiquer le Mémoire de défense qu'il viendra exposer. Il souhaitait également disposer encore d'un certain nombre de documents et correspondances internes et externes du gouvernement, depuis le début de l'affaire Laurent.

Manque de renseignement

L'avocat entend notamment avoir à sa disposition les documents et échanges, au sein du gouvernement, relatifs à la communication le 8 août 2017 par le premier ministre Charles Michel, après que celui-ci s'est rendu chez le roi Philippe, annonçant une sanction à l'égard du prince Laurent. 

L'avocat souhaite être informé de la procédure en cours dans sa globalité, indiquant qu'il n'a rien obtenu comme renseignement, si ce n'est par la presse, quant à la suite de la procédure devant la séance plénière de la Chambre, la seule qui sera, au final, habilitée à décider de la retenue proposée par le gouvernement. 

Le Prince Laurent pourra se défendre publiquement au JT du 07/03

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK