L'audition du cardinal agite toujours le landerneau

RTBF
RTBF - © RTBF

L'audition du cardinal Danneels, mardi, continue de faire des vagues, tout comme les détails des perquisitions menées le 24 juin dernier à Malines. Des vagues dans tous les milieux, clérical, judiciaire et médiatique.

Ces vagues prennent diverses couleurs. Il y a tout d'abord la couleur pourpre de l'Eglise. Mercredi, les évêques ont dénoncé certains amalgames, notamment avec l'affaire Dutroux.

L'avocat de l'Eglise souhaite aussi que l'enquête se déroule dans la discrétion.

Pourquoi cette mise au point ?

Tout simplement en raison d'un article du Laatste Nieuws sur la découverte du dossier Dutroux lors des perquisitions à Malines. La presse avait-elle le droit de sortir ces informations ?

Réponse d'André Linard, secrétaire général du conseil de déontologie journalistique : "Les journalistes ne sont pas tenus par les mêmes obligations que les magistrats par exemple. Leur métier est d'informer, la liberté d'information est le principe et les limites à cette liberté sont des exceptions."

Du côté de la Justice aussi, des questions se posent

Notamment sur les fuites au sujet des perquisitions. Encore ce matin le journal Het Nieuwsblad révélait ce matin que le cardinal Danneels n'a toujours pas récupéré son ordinateur et son laptop deux semaines après les perquisitions au sein de l'Église. Une photo de jeune fille nue dans son disque dur poserait question.

Thierry Marchandise, président de l'association syndicale des magistrats, rappelle que le temps de la Justice est bien différent du temps médiatique : "La presse se fait dans la journée et la Justice se fait dans la durée, parfois trop longue mais avec, dès lors, beaucoup plus de recul. Il faut rappeler quand même qu'une séquence d'un journal télévisé ou même d'une émission de radio, d'un journal radio, c'est trente secondes à une minute alors expliquer des choses très complexes, c'est extrêmement compliqué. Par contre, ce qui est évidemment tout à fait exceptionnel c'est qu'un ancien cardinal soit entendu pendant une dizaine d'heures."

Bref le mot secret est bien un mot qui cache de nombreuses interprétations.

 

M.S. avec Michel Lagase

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK