L'attaque au Musée juif est probablement un attentat terroriste

La tuerie au Musée juif est "probablement un attentat terrorisste"
La tuerie au Musée juif est "probablement un attentat terrorisste" - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Lors de la conférence de presse du parquet de Bruxelles, tenue ce matin, le dossier de l'attaque dans le Musée juif survenue samedi a été transféré au Parquet fédéral. Il s'agirait probablement d'une suspicion d'acte terroriste, même si ce terme n'a pas été utilisé officiellement.

"Le dossier est renvoyé au fédéral", a déclaré Ine Van Wymersch, porte-parole du parquet de Bruxelles, lors d'un point de presse. Elle a précisé que l'affaire n'était "pas encore" requalifiée en terroriste mais indiqué que le parquet fédéral tiendrait une conférence de presse ce lundi soir. C'est pourtant un des sens que l'on peut donner au dessaisissement du parquet de Bruxelles du dossier, au profit du parquet fédéral. Ce dernier est de fait seul compétent pour suivre une enquête dans le domaine terroriste.

Ce renvoi a été décidé sur la base "de l'identité et de la nationalité des victimes" - un couple de touristes israéliens, une bénévole française du musée et un jeune employé belge - "et de l'analyse des images" de l'attaque prises par les caméras de surveillance, a-t-elle indiqué.

Ces dernières, diffusées dimanche par la police dans le cadre d'un appel à témoins, montrent "un individu de sang-froid et bien déterminé dans ses actes", a relevé la porte-parole.

On y voit l'homme, au visage peu discernable sous une casquette et des lunettes, tirer vers la réception du musée avec une arme de type kalachnikov, avant de s'enfuir en courant.

Le parquet a donné peu de détails sur les éléments en la possession de la juge d'instruction chargée de l'affaire. Des témoignages ont été examinés, mais aucune précision n'a été amenée à ce stade.

Le parquet a également déclaré que des éléments diffusés dans la presse, portant sur une éventuelle caméra dans les mains du tueur, ne pouvaient à ce stade être confirmés. La porte-parole s'est également refusée à tout commentaire sur une éventuelle concours des services israéliens à l'enquête.

La possible attaque antisémite - ou le multiple assassinat - survenu samedi vers 16 heures à Bruxelles a coûté la vie à trois personnes: deux touristes israéliens, ainsi qu'une employée du Musée. Une quatrième personne se trouve toujours entre la vie et la mort.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK