L'association professionnelle des kinésithérapeutes appelle à une déconvention

C'est surtout le patient qui risque d'être dupe d'un mouvement de déconvention.
C'est surtout le patient qui risque d'être dupe d'un mouvement de déconvention. - © BRUNO ARNOLD - BELGA

L'association professionnelle des kinésithérapeutes, Axxon, invite ses membres à se déconventionner massivement, et ne plus s'en tenir aux tarifs négociés avec l'Inami, rapporte lundi De Standaard.

Se déconventionner massivement d'ici le 22 mars

Les kinésithérapeutes souhaitent pouvoir bénéficier d'honoraires plus élevés, mais leurs discussions avec l'Inami n'ont pas encore abouti à ce sujet. Axxon suggère donc aux spécialistes de se déconventionner massivement d'ici le 22 mars. Les praticiens qui ne sont pas conventionnés ne sont pas tenus de respecter certaines normes tarifaires.

Mauvaise nouvelle pour le patient

C'est surtout le patient qui risque d'être dupe d'un mouvement de déconvention. Ils devraient débourser davantage, alors qu'ils seraient moins remboursés par les mutualités. Un fait qu'Axxon reconnait: "On ne se réjouit pas de cette action de déconvention, mais nous arrivons à la conclusion que c'est le seul moyen de pression pour dégager une mise à niveau du métier", écrivent Philip Roosen et Dirk Cambier, tous deux spécialistes à l'université de Gand, dans une opinion publiée dans le quotidien.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK