L'assiette du fonctionnaire plus chère: légume en plus, viande en moins

Dès le 1er janvier, il y aura davantage de plats végétariens, et les carnivores devront se faire une raison.
Dès le 1er janvier, il y aura davantage de plats végétariens, et les carnivores devront se faire une raison. - © MYCHELE DANIAU - IMAGEGLOBE

4 euros au lieu de 3. C’est la hausse tarifaire qui frappera bientôt le repas du fonctionnaire fédéral qui, pour ce prix, recevra moins de viande, mais plus de légumes.

Pour le secrétaire d' Etat  hargé notamment du Développement durable, Servais Verherstraeten, le but est de rendre les repas plus sains et plus écologiques.Il entend que l’Etat donne l'exemple en ouvrant ses cuisines au développement durable.

La principale conséquence pour le personnel fédéral est que, dès le 1er janvier, il y aura davantage de plats végétariens, et les carnivores devront se faire une raison: les portions de viande diminueront de 30%.

Atteinte au salaire pour les syndicats

Les syndicats du personnel avalent de travers. Pas de problème avec la philosophie disent-ils dans le journal Het Nieuwsblad: "Nous sommes aussi pour le développement durable." Mais l'augmentation d'un euro reste sur l'estomac. Pour les syndicats, il est question de conséquence sur le salaire et il eut fallu en discuter.

Déjà en vigueur dans la gamelle du soldat

Notons que l'armée a adopté la même politique depuis quelques années. Moins de viande et plus de légumes. Un petit rappel. Pour produire un kilo de viande, il faut cinq kilos de graines.

Michel Lagase

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK