L'ancienne bourgmestre d'Alost Ilse Uyttersprot retrouvée morte : le suspect est poursuivi pour assassinat

L'ancienne bourgmestre d'Alost, Ilse Uyttersprot (CD&V) a été retrouvée morte. C'est ce qu'a confirmé l’actuel bourgmestre de la commune, Christoph D’Haese à notre collègue Thi Diem Quach. Le corps d'Ilse Uyttersprot, entre-temps devenue échevine, a été découvert sans vie dans cette ville.

"Je peux déjà vous dire que les faits se sont probablement déroulés dans la sphère privée mais l’enquête doit le confirmer. Il ne s’agit donc pas d’un crime à caractère politique. L’enquête doit encore apporter les éclaircissements nécessaires. Le suspect doit être auditionné", a déclaré Christoph D’Haese.

Une autopsie prévue ce mercredi

Le laboratoire, le juge d'instruction, le parquet et le parquet général sont descendus sur les lieux, ainsi que la police judiciaire fédérale (PJF) qui mène l'enquête. Une autopsie de la victime devrait avoir lieu ce mercredi. 

Le suspect poursuivi pour assassinat 

L'homme, né en 1971, a été entendu au cours de l'après-midi. Il est poursuivi pour assassinat et sera présenté au juge d'instruction dans le courant de la soirée de ce mardi ou bien mercredi matin.

Le parquet a d'ores et déjà confirmé que la victime est décédée de mort violente. L'autopsie du corps aura lieu mercredi. 

L' homme s'était rendu ce mardi matin à la police en annonçant qu'il avait tué l'ancienne bourgmestre. La police a en effet retrouvé ensuite le corps d'Ilse Uyttersprot sans vie. Elle a été tuée dans des circonstances suspectes dans une habitation de la Meuleschettestraat.

Ilse Uyttersprot était âgé de 53 ans. Avocate et secrétaire régionale d'UNIZO, elle avait été bourgmestre d'Alost de 2007 à 2012. Elle avait également siégé plusieurs année comme députée CD&V à la Chambre.

Très appréciée dans le milieu politique flamand, Ilse Uyttersprot était mère de deux enfants. Elle avait fait la une de l'actualité en 2011 après la diffusion sur les réseaux sociaux d'une vidéo d'elle dans une situation intime avec son compagnon.

Les réactions affluent

Le ministre flamand Wouter Beke (CD&V) a réagi sur Twitter. Il parle d'une information "effrayante. Pas de mot pour cela. Courage à la famille et aux proches." Le ministre-président flamand Jan Jambon (N-VA), le bourgmestre de Bruxelles Philippe Close (PS) ou encore la députée flamande Sihame El Kaouakibi (Open Vld) ont réagi.

Joachim Coens, président du CD&V déclare sur Twitter: "Quelle terrible nouvelle. La mort d'Ilse Uyttersprot nous affecte tous beaucoup. Beaucoup de force pour la famille et les proches. Ensemble dans (avec les Jeunes CD&V)   puis une solide expérience engagée pour la communauté. Reconnaissant mais sacrément trop tôt."

Hilde Crevits (CD&V), ministre flamande de l'Economie, dit sur Twitter son "incrédulité" et rappelle avoir passé cinq années avec la victime à l'Université de Gand puis "tant d'années ensemble en politique. Force pour la famille et les amis."

Le président du MR, Georges Louis Bouchez, présente, au nom de l'ensemble du MR, ses condoléances à la famille et aux amis de Ilse Uyttersprot. "Nos pensées sont avec eux et nous leur souhaitons beaucoup de force", écrit-il sur Twitter.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK