L'ADN peut désormais être identifié en quatre heures

RTBF
RTBF - © RTBF

Un nouveau test légal a la capacité de tester et comparer l'ADN des prévenus avec ce qu'il y a dans les banque de données des services de police en quatre heures de temps, indique jeudi le magazine scientifique Analytical Chemistry.

Il faut attendre entre 24 et 72 heures pour connaître les résultats des tests ADN classiques en laboratoire. Les prévenus sont dès lors souvent libérés par manque de preuves suffisamment établies.

Il existe déjà des méthodes plus rapides, mais l'ADN doit à chaque fois être envoyé dans un laboratoire.

Avec le nouvel instrument-test, les services judiciaires peuvent rassembler toutes les pièces à conviction, avant que le mandat d'arrêt d'un prévenu n'expire.

"Avec un coton-tige, la salive est prélevée, ensuite mélangée avec plusieurs substances chimiques et enfin réchauffée. Le nouvel instrument contient des puces qui analysent l'ADN et le comparent avec les éléments contenus dans les banques de données", expliquent les scientifiques Andrew Hopwood (Birmingham) et Frederic Zenhausern (Arizona).

"L'entièreté du processus ne dure que quatre heures, mais nous espérons que le temps sera encore diminué de moitié. De cette manière, les services de police pourraient même vérifier deux fois, avant qu'un prévenu doive être libéré. L'appareil peut de plus être utilisé avec un minimum de connaissance scientifique".


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK