Kris Peeters veut relever le plafond d'indemnisation des bénévoles qui prestent de nuit

 Kris Peeters a exprimé son souhait de relever le plafond de 1334 euros et de le faire passer à 2500 euros par an.
Kris Peeters a exprimé son souhait de relever le plafond de 1334 euros et de le faire passer à 2500 euros par an. - © DIRK WAEM - BELGA

Le plafond du montant exempté d'impôts sur les indemnités payées à des bénévoles doit être augmenté à partir du 1er janvier 2018 pour les personnes qui se chargent de garder des personnes âgées la nuit, a fait valoir mercredi le ministre fédéral de l'Emploi Kris Peeters (CD&V). 

"L'engagement des gardiens de jour et de nuit bénévoles est impressionnant. Ils allègent la tâche des aidants proches et leur donnent le temps de se reposer", a indiqué Kris Peeters. Mais, "en raison du plafond d'indemnisation des volontaires, les gardiens de nuit ne peuvent accompagner quelqu'un que pendant quelques mois seulement.

Actuellement, un gardien de nuit bénévole reçoit une indemnisation de 25 à 30 euros par nuit. Et la limite légale est de 1334 euros non taxés par an. Ce qu'ils atteignent après quelques mois. 

Passer de 1334 à 2500 euros par ans

"L'accord d'été du gouvernement fédéral prévoit la création du statut dit "semi-agoral", a annoncé Kris Peeters. Cela signifie que les personnes qui travaillent à quatre cinquième temps ou qui sont pensionnées peuvent gagner jusqu'à 6000 euros non taxés de revenus complémentaires.

Le gouvernement a la possibilité de faire relever les gardiens de nuit de ce statut, a annoncé le ministre. Pour ceux qui n'auraient pas ce profil, Kris Peeters a exprimé son souhait de relever le plafond de 1334 euros à 2500 euros par an.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK