Koen Geens regrette les propos tenus par le plus haut magistrat du pays à la RTBF

Le ministre affirme rester "déterminé à poursuivre sa politique très précisément décrite dans son Plan de Justice, et exécutée de manière cohérente".
Le ministre affirme rester "déterminé à poursuivre sa politique très précisément décrite dans son Plan de Justice, et exécutée de manière cohérente". - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Le Ministre de la Justice Koen Geens a invité ce mardi à 9h00 les présidents des Collèges de la Cour de Cassation, des Cours et Tribunaux et du Ministère public. Dans un communiqué de presse, le ministre affirme rester "déterminé à poursuivre sa politique très précisément décrite dans son Plan de Justice, et exécutée de manière cohérente".

Koen Geens dit aussi "regretter" les propos tenus par Jean de Codt, premier président de la Cour de cassation de Belgique sur le plateau des Décodeurs ce dimanche. Le monde de la magistrature ne cesse de se plaindre du manque de moyens et de conditions de travail de plus en plus difficiles.

Action syndicale

Le ministre affirme par ailleurs "prendre acte" de l’action syndicale annoncée par les magistrats qu’il rencontrera mardi après-midi espérant que les magistrats "observeront, au-delà des dossiers individuels, la nécessaire objectivité et neutralité" et se veut "ouvert au dialogue, confirme à son tour cette ouverture et entend poursuivre le dialogue entamé".

En défendant son bilan depuis sa prise de fonction tant au niveau de la politique de nomination des magistrats, en évoquant ses actions pour gérer le manque de personnel judiciaire et ses efforts de souplesse au niveau des exigences de bilinguisme et d'examen à Bruxelles, Koen Geens veut convaincre les magistrats du bien-fondé sa politique. Il défend notamment un assainissement financier et les "importantes" réformes qui "diminueront drastiquement et équitablement la charge de travail de la magistrature".