Koen Geens: le mariage de Belkacem n'empêche pas de l'expulser s'il perd la nationalité belge

Koen Geens, ministre de la Justice
Koen Geens, ministre de la Justice - © DIRK WAEM - BELGA

Si la Cour d'appel d'Anvers décide de retirer à Fouad Belkacem la nationalité belge, son mariage n'empêchera pas son expulsion, a indiqué jeudi le ministre de la Justice, Koen Geens, en réponse à une question du VB. Le mariage n'aura pas d'influence non plus sur le retrait de cette nationalité.

Le fondateur de l'organisation islamiste Sharia4Belgium a été condamné à 12 ans de prison et s'est marié alors qu'il purge sa peine à la prison de Hasselt. Certains ont affirmé que ce faisant, il pourrait se soustraire à une mesure d'expulsion.

Une procédure visant à lui retirer la nationalité belge a commencé devant la Cour d'appel d'Anvers. L'écueil principal, à savoir le risque de devenir apatride, peut être surmonté puisque Fouad Belkacem possède également la nationalité marocaine.

"Un mariage n'a pas d'influence sur le retrait de la nationalité, contrairement à ce que j'ai lu dans certains médias", a souligné M. Geens.

Le mariage de Fouad Belkacem a fait l'objet d'un avis positif du parquet, vivement attaqué par l'extrême-droite. Le ministre a rappelé le principe de l'indépendance du parquet, renforcé dans les réformes qui ont suivi l'affaire Dutroux. Il ne lui appartient pas de s'opposer à ses avis.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK