Kazakhgate: Jean-Claude Fontinoy sera réinvité pour s'expliquer sur ses déclarations

Le président de la commission Kazakhgate Dirk Van der Maelen (sp.a) va proposer lors de la prochaine réunion de la commission Kazakhgate (à 16h) de réinviter Jean-Claude Fontinoy, proche de Didier Reynders, pour qu'il vienne de lui-même s'expliquer sur les contradictions apparues entre ce qu'il a déjà déclaré à la commission et les documents révélés hier, dont un mail de l'ambassadeur de Belgique à Rome l'informant sur la personnalité de Jean-François Etienne des Rosaies.

"Je ne me suis jamais occupé du Kazakhgate, j'ai appris tout cela par les médias", avait-il déclaré face à la commission. Pourtant le nom de Jean-Claude Fontinoy apparaît bien un courriel où Jean-François Etienne De Rosaies se vante des liens avec lui. Ancien préfet, il est soupçonné d'avoir joué un rôle central dans l'affaire Chodiev et d'avoir servi d'intermédiaire entre l'Elysée et la Belgique. Une relation qui serait passée par le relais de Jean-Claude Fontinoy ?

"Je vais proposer de réinviter Monsieur Fontinoy pour d'abord de lui donner l'occasion de nous donner des explications pour les différences entre sa déclaration en commission et ce que nous avons appris grâce à des échanges d'emails entre l'ambassadeur de Belgique à Rome et le cabinet du ministre Reynders, a déclaré Dirk Van der Maelen. S'il s'avère qu'il a menti, il y a l'option de la plainte. Mais je suis d'avis qu'il faut d'abord donner l'occasion à Monsieur Fontinoy de s'expliquer et aux membres de la commission de lui demander des explications".

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir