Justice : échanges musclés entre Onkelinx et Geens à la Chambre

Koen Geens, ministre de la Justice
Koen Geens, ministre de la Justice - © Archive NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Le ministre de la Justice Koen Geens s'est défendu vendredi au parlement d’œuvrer à un affaiblissement du pouvoir judiciaire en répliquant point par point à une lourde charge de la cheffe de groupe PS Laurette Onkelinx en préliminaire du débat sur la réforme de la procédure civile.

Laurette Onkelinx a vertement reproché vendredi au ministre de ne pas avoir défendu une exception pour le département de la Justice aux mesures d'économies budgétaires décidées par le gouvernement Michel. Elle a également dénoncé l'absence d'attention portée aux acteurs du monde judiciaire qui avaient tenté de formuler des propositions de réformes peu onéreuses.

"Indifférence" ou "faiblesse"

"Vous n'avez pas eu la force de défendre un budget digne de ce nom pour la Justice" et "votre refus" d'entendre les experts peut être considéré soit comme de l'"indifférence" à leur endroit soit comme de la "faiblesse" vis-à-vis des partenaires de majorité. Dans les deux cas, "vous affaiblissez le pouvoir judiciaire", a accusé l'élue socialiste avant d'asséner: "Nous nous battrons jusqu'au bout aux côtés des acteurs judiciaires pour que justice leur soit rendue".

Le ministre CD&V a peu goûté à cette virulente critique. "Vous savez, Madame Onkelinx, j'ai la conscience tranquille. Me faire comprendre que je n'ai pas eu la force de défendre le monde judiciaire, vous ne pouvez ignorer que c'est le contraire qui est vrai", a-t-il répliqué en énumérant toutes les initiatives prises en un an, sur le plan budgétaire et organisationnel, pour remettre à flot le département.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK