Jürgen Conings : un sac à dos contenant des munitions retrouvé près de la voiture du fugitif

Alors que les recherches n’ont toujours par permis de mettre la main sur Jürgen Conings, ce militaire de 46 ans, soupçonné de vouloir commettre un acte terroriste, un sac à dos contenant des munitions de chasse aurait été retrouvé.

Selon nos informations, le sac à dos a été retrouvé ce mercredi à Dilsen -Stockkem, près de l’endroit où l’on avait retrouvé, au début de l’affaire, la voiture du militaire.

La découverte du sac à dos contenant des munitions intervient alors que cela fait près d’un mois que Jürgen Conings est recherché.

Le sac appartenait-il à Jürgen Conings : ce n’est pas encore établi

S’agit-il du sac de ce militaire ? Le sac retrouvé mardi contenait une boîte de munitions d’un calibre similaire à une des armes emportées par le suspect. Le sac pourrait donc lui appartenir sans certitude absolue à ce stade. Il présentait des traces d’humidité pouvant laisser penser qu’il se trouvait à cet endroit depuis un certain temps. Il contenait aussi de la nourriture. Contacté, le Parquet fédéral fait pour le moment peu de commentaires. Il ne confirme pas la découverte du sac. Il indique que des objets ont été emportés mercredi pour analyse.

Rappel de l’affaire

Lundi 17 mai, dans la soirée, le militaire Jürgen Conings n’est pas rentré chez lui après son travail. Il a été établi qu’il est parti de la caserne avec des armes de guerre.

Le lendemain, mardi 18 mai, les recherches ont commencé pour tenter de le retrouver, mobilisant un important dispositif policier et militaire. Dans la soirée, la voiture de Jürgen Conings a été retrouvée à la lisière du Dilserbos. Quatre roquettes antichars ont aussi été retrouvées.

 

Jürgen Conings avait laissé une lettre d’adieu dans laquelle il menaçait, notamment, des virologues, l’armée et le gouvernement. Le virologue Mar Van Ranst a, suite à ces menaces, était placé sous surveillance en lieu sûr. La ministre de la Défense, Ludivine Dedonder a aussi bénéficié d’une protection accrue. Il a été établi que Jürgen Conings avait des contacts avec l’extrême-droite et qu’il était fiché par l’OCAM comme danger potentiel.

D’importantes opérations de recherche et de fouille dans le Parc National de Haute Campine, où le fugitif était supposé s’être caché, n’ont rien donné. Malgré un important dispositif policier et militaire, ainsi que des renforts d’effectifs policiers d’Allemagne, des Pays-Bas et du Luxembourg, Jürgen Conings est resté introuvable.

Cela va faire bientôt quatre semaines que le militaire est en fuite, depuis sa disparition le 17 mai.

Le Parquet fédéral, qui coordonne le dossier a désigné un juge d’instruction. Jürgen Conings est recherché pour "tentative de meurtre et détention illégale d’armes dans un contexte terroriste".

Ce jeudi 10 juin, les recherches ont repris pour tenter de retrouver Jürgen Conings. Mercredi soir, elles avaient été interrompues à cause de l’obscurité. Des policiers et des militaires sont à nouveau sur le terrain dans le Parc National de Haute Campine où les recherches se concentrent depuis près d’un mois.

 

Sur le même sujet: JT 27/05/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK