Josy Dubié et trois autres Belges à bord de la flottille vers Gaza

Une délégation de quatre Belges se joindra à la deuxième "flottille de la liberté" qui naviguera, fin juin, en direction de la Bande de Gaza, afin de dénoncer le "blocus israélien illégal imposé à ce territoire", a annoncé lundi la plate-forme Belgium to Gaza, un groupement belge d'associations et d'individus qui dénoncent l'occupation du territoire palestinien. La flottille sera composée de douze navires emportant un millier de passagers originaires de 24 pays.

Les passagers belges prenant part à ce mouvement "pacifique" et à "but humanitaire" sont : Josy Dubié, journaliste et fonctionnaire des Nations Unies retraité et ancien sénateur, Asmaa Seba, artiste photographe, Yannick Vanonckelen, infirmière, et Guido Gorissen, médecin généraliste.

La délégation belge embarquera, en Grèce, à bord du bateau "Tahrir" ("Libération"), qui emmènera également des délégations australienne, danoise et canadienne. Elles tenteront d'acheminer des vivres, des médicaments, des fournitures scolaires et du matériel de construction.

Réaction musclée annoncée

"L'occupation israélienne reste une pénible réalité" pour le peuple palestinien, confronté à une "situation humanitaire et sanitaire tragique", a ainsi rappelé la plate-forme Belgium to Gaza, lors d'une conférence de presse.

"La Bande de Gaza est une prison à ciel ouvert où terreur et violence sont monnaie courante", a-t-elle estimé.

En mai 2010, la première Flottille internationale avait tenté d'arpenter les eaux menant à la Bande de Gaza. L'un des navires de la flottille, un ferry turc, avait été la cible d'un raid militaire israélien, tuant neuf Turcs.

Les responsables politiques israéliens ont d'ores et déjà annoncé qu'ils empêcheraient, une nouvelle fois cette année, cette flottille d'atteindre Gaza, et ce par la force.

Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK