John Crombez (sp.a) reproche à la N-VA de "se replier sur soi et de construire des murs"

Le président du sp.a, John Crombez, a dénoncé vendredi la rhétorique guerrière propagée, selon lui, par la N-VA ces derniers jours. Dans une tribune libre publiée sur le site de "Het Laatste Nieuws", il craint que les ballons d'essai des nationalistes ne cachent leur impuissance à assurer la sécurité des citoyens dont il sont en charge depuis 19 mois.

Limiter la liberté d'expression des "collaborateurs" du terrorisme

Cette semaine, le chef de groupe N-VA à la Chambre, Peter De Roover, s'interrogeait sur la nécessité de limiter la liberté d'expression des "collaborateurs" du terrorisme. Il voulait ouvrir le débat, disait-il, sans préciser s'il visait l'apologie du terrorisme ou plus largement l'expression d'un rejet radical de la société européenne. Le président Bart De Wever lui a emboîté le pas: comme son collègue, il estime que si la Belgique est en guerre, elle doit se battre aussi contre la "cinquième colonne" (l'ennemi de l'intérieur) et punir les sympathisants de Daesh de la même manière que ceux-qui profèrent leur sympathie pour le nazisme.

"Les mots de De Wever s'inscrivent parfaitement dans une stratégie qui est celle des populistes de droite depuis des années", estime M. Crombez. "Parce qu'ils ont choisi de s'isoler du monde, ils rejettent les fautes et les responsabilités. Se replier sur soi et construire des murs, c'est leur réponse".

Aux yeux du socialiste flamand, l'offensive N-VA masque un manque de contrôle de la situation en termes de sécurité.

"Les excellences N-VA sont personnellement et directement compétentes pour la sécurité. Le ministre de l'Intérieur dit que nous n'avons pas les moyens de suivre tous ces gens (les combattants djihadistes) 24h/24. S'il ne peut pas, alors comment va-t-il faire pour s'attaquer à tous leurs sympathisants, comme son parti l'annonce. En limitant la liberté d'expression? Really? ".

"Après 19 mois, nous avons entendu beaucoup de choses qui inquiètent ou font peur mais peu qui rassurent. Dans la rhétorique guerrière de la N-VA, nous vivons au rythme de l'explosion de leurs ballons médiatiques au lieu d'élaborer un plan pour la paix", conclut-il.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK