John Crombez reste président des socialistes flamands

John Crombez restera à la présidence du sp.a. Le bureau du parti lui a demandé lundi de préparer les élections législatives et européennes du mois de mai.

Les socialistes flamands ont enregistré des pertes dans plusieurs villes. John Crombez avait annoncé en août qu'il ne resterait pas à son poste en cas de défaite dimanche. Mais, à leur arrivée au bureau, plusieurs personnalités du parti ont écarté ce scénario.

Le sp.a avait enregistré trop de pertes, a reconnu l'intéressé, mais, pour autant, l'image est "contrastée". Il y a des signes positifs et des perspectives: Hans Bonte à Vilvorde, Mohamed Ridouani à Louvain mais également Jinnih Beels à Anvers, qui recueille 12.815 voix de préférence, et des communes plus petites où le sp.a a progressé voire décroché des majorités absolues.

"Avec tous ces gens, nous devons préparer les élections de l'année prochaine", a expliqué M. Crombez. "Le bureau du parti a dit que nous devions continuer et que je devais prendre en mains la préparation. Je suis modeste mais je ne veux pas esquiver mes responsabilités".

Là où le sp.a a mené sa rénovation (décumul et rajeunissement), le travail a payé, juge le président qui y voit une raison de plus de poursuivre. Le temps est compté d'ici aux élections du mois de mai. "Nous avons parfois mené campagne par très mauvais temps mais nous avons enregistré un bon résultat dans certains endroits. Nous devons nous concentrer là-dessus. Sept mois, c'est une éternité en politique".

Outre le maïorat de Bruges, les socialistes devraient également perdre celui de Gand. C'est un coup dur pour eux, même si le cartel constitué avec Groen est arrivé en tête. Sur la liste, les écologistes ont décroché le plus d'élus. Il est donc normal que ceux-ci aient la main, a expliqué M. Crombez.

Archive : Matin Première 05/07/2017

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK