Johan Vande Lanotte veut protéger les Belges contre le surendettement

Johan Vande Lanotte durant une conférence de presse le 19 décembre.
Johan Vande Lanotte durant une conférence de presse le 19 décembre. - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

A l’approche des élections du mois de mai, le gouvernement fédéral a encore quelques dossiers sur le feu. Et notamment la lutte contre le surendettement qui passera par une meilleure réglementation des crédits à la consommation. Aujourd'hui, plus de 300 000 ménages sont concernés, représentant un arriéré cumulé proche des deux milliards d'euros.

Ces montants ont interpellé le gouvernement dont le projet est clairement de limiter au maximum l’octroi de crédit à la consommation aux consommateurs fragilisés.

"Le prêteur prendra des risques énormes"

Un seuil pourrait ainsi être fixé: plus aucun crédit à la consommation ne pourra être accordé aux personnes ayant un arriéré de remboursement supérieur à 1000 euros. Le ministre de la Consommation Johan Vande Lanotte cible ainsi les prêteurs: "Nous avons un système informatique qui n’est pas trop performant, mais qui existe. C’est une centrale de crédit que l’on peut consulter à tout moment. Nous avons donc des moyens de contrôle. Et avec la loi, celui qui accepterait, malgré tout, d’accorder des crédits à des personnes surendettées prendrait des risques énormes. Si un client, déjà en arriéré de remboursement est en retard de paiement pour son nouvel emprunt, le prêteur n’aura plus de moyen de récupérer son prêt. Et c’est alors le prêteur qui sera en faute avec la loi."

Les conditions seront aussi plus strictes, d’un point de vue professionnel pour pouvoir octroyer des crédits. "Aujourd’hui, c’est trop facile ", résume le ministre de la Consommation.

Marc Sirlereau

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK