Johan Van Overtveldt (N-VA), député européen : "Le plan de relance va poser beaucoup de problèmes"

Johan Van Overtveldt (N-VA), député européen : "Le plan de relance va poser beaucoup de problèmes"
Johan Van Overtveldt (N-VA), député européen : "Le plan de relance va poser beaucoup de problèmes" - © ERIC LALMAND - BELGA

Le député européen N-VA Johan Van Overtveldt n’est pas convaincu des critères attachés au fonds européen de relance, a-t-il expliqué mercredi matin sur la VRT. Le Parlement européen doit approuver le budget pluriannuel européen et le fonds de relance et, selon le député européen, il y a des critiques à formuler sur le plan Michel.

Johan Van Overtveldt, également président de la commission budgétaire du Parlement européen, considère l’accord conclu par le Conseil européen mardi matin comme une solution possible à la crise, mais il pense également que de nombreux problèmes vont se poser.

Par exemple, des conditions strictes ont été imposées sur papier, mais la question est de savoir comment elles seront mises en œuvre dans la pratique. Johan Van Overtveldt cite la "pause d’urgence", par laquelle les pays peuvent actionner un frein de secours s’ils pensent que les décisions des pays ne sont pas conformes au plan.

"Mais vous pouvez aussi le voir comme un tigre de papier qui ne changera pas grand-chose au final", avance-t-il. "Vous pouvez prendre les paris qu’il y aura des discussions, opposant les mêmes camps, sur l’utilisation de ces millions. Des pays comme les Pays-Bas et leurs partenaires en auront une lecture différente de celle, par exemple, de l’Espagne et de l’Italie".

La Belgique peut espérer 5 milliards d’euros

Selon Johan Van Overtveldt, le critère du chômage historique pris en compte est également fortement critiquable. Cela a peu à voir avec la situation sanitaire, mais bien avec des problèmes structurels dans de nombreux pays, estime-t-il. En outre, les "quatre frugaux" (Danemark, Autriche, Suède et Pays-Bas) bénéficient de remises sur leurs contributions européennes, alors que le Parlement européen vient de demander à mettre fin à ces remises.

La Belgique peut espérer 5 milliards d’euros au fonds européen de relance. Selon M. Van Overtveldt, nous aurions pu tirer davantage parti de la situation si on n’avait pris en compte que la crise corona, car les chiffres du chômage belge sont assez bons. Le député N-VA est d’accord avec la Première ministre Sophie Wilmès (MR) sur le fait que le prochain gouvernement fédéral devrait réfléchir à la manière d’utiliser l’argent de manière optimale.

Johan Van Overtveldt souligne également qu’il est difficile d’avoir l’assurance que les 750 milliards d’euros du fonds de relance seront bien remboursés. "Il y a certaines conditions dans l’accord, mais il n’est pas encore clair comment nous allons pouvoir rendre l’argent à temps", dit-il.

Une session plénière au Parlement européen aura lieu demain/jeudi, au cours de laquelle une résolution sera adoptée. Selon M. Van Overtveldt, les discussions entre les différents groupes ne sont pas terminées et il y aura une note critique sur le plan Michel. Selon lui, il n’est donc pas exclu que le Parlement n’approuve pas le budget pluriannuel, ce qui serait unique. Johan Van Overtveldt lui-même est tenté de s’abstenir.

Extraits de notre JT 19h30 de ce mardi 21 juillet