Joëlle Milquet conduira la liste cdH à Bruxelles pour la Chambre

Joëlle Milquet conduira la liste CDH à Bruxelles pour la Chambre
Joëlle Milquet conduira la liste CDH à Bruxelles pour la Chambre - © Tous droits réservés

Depuis des semaines, c’était évoqué. Mais la principale intéressée s’est posé beaucoup de questions. Elle n’avait pas caché ces derniers mois son intérêt pour l’Europe. Et donc, beaucoup la voyaient conduire la liste européenne du cdH. Elle avait aussi imaginé prendre du recul par rapport à la politique et ne plus se représenter. Des projets, Joëlle Milquet en avait un tas. La dureté de la vie politique la heurte, la gêne. Mais voilà, Maxime Prévot est depuis janvier le nouveau président du cdH. Et Maxime Prévot lui a demandé d’être présente pour le scrutin de mai. Et après avoir réfléchi et consulté, elle a donc dit oui. Mais Joëlle Milquet ne voulait plus être candidate à la région bruxelloise. Si elle se présentait, c’était à la Chambre. Et ce sera le cas. La tête de liste à l’Europe revenant à Benoît Lutgen.

Elle avait pris du recul

Depuis avril 2016, et son inculpation, Joëlle Milquet s’est clairement mise en retrait de la vie politique et médiatique. En avril 2016, elle est ministre de l’Enseignement et de la Culture au gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Avec Rudy Demotte, elle forme le binôme de ce gouvernement. Et surtout, c’est elle qui a lancé et qui porte le Pacte d’Excellence pour l’enseignement. C’est son « bébé », son projet. Le projet-phare du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Mais, en avril 2016, elle démissionne suite à son inculpation pour prise illégale d’intérêt dans un dossier d’emplois fictifs. Une inculpation qu’elle a toujours vigoureusement dénoncée, déplorant notamment la faiblesse du dossier à son égard. Au sein de son parti, elle est aussi un peu mise à l’écart. Avec Benoît Lutgen, elle n’a plus guère de contacts. Lors des élections communales de 2018, elle n’est pas candidate sur la liste cdH à Bruxelles-ville.

Le cdH a besoin d’elle

Lorsqu’un parti n’est pas au mieux et c’est clairement le cas du cdH, on ne peut pas vraiment se passer d’une locomotive électorale. Dans le dernier sondage, le CDH n’obtenait plus que 4,3% à Bruxelles. En 2014, à la Chambre, liste alors menée par Céline Fremault, le CDH avait encore obtenu 9,3%. Et à la région, avec Joëlle Milquet comme tête de liste, les centristes avaient obtenu 11,7%. Et Joëlle Milquet avait récolté 19.416 voix de préférence. En mai prochain, elle sera suivie à la deuxième place par Pierre Kompany, le bourgmestre de Ganshoren.

 

 

 

Archives: Journal télévisé 11/04/2016

Inculpée pour prise illégale d'intérêt, Joëlle Milquet, ministre cdH de l'Éducation de la Fédération Wallonie-Bruxelles, annonce sa démission

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK