Joachim Coens met les discussions sur pause après les tensions d'hier autour de l'IVG

Joachim Coens met les discussions sur pause après les tensions d'hier autour de l'IVG
Joachim Coens met les discussions sur pause après les tensions d'hier autour de l'IVG - © THIERRY ROGE - BELGA

Pas content, pas content du tout, Joachim Coens, le président du CD&V. Pour lui, il y a eu hier une rupture de confiance avec le MR. Sur l'IVG, toujours pour Joachim Coens, les députés MR devaient les aider à renvoyer le texte aux calendes grecques. Mais ce ne fut pas le cas.

De son côté, hier toujours, Georges-Louis Bouchez ne comprenait pas la critique. " Je ne pense pas que ce soit manqué de respect que d'affirmer ses valeurs."

Joachim Coens met les discussions sur pause

Ce matin, Joachim Coens sur la VRT Radio a annoncé qu'il interrompait les discussions pour la formation d'un nouveau gouvernement fédéral. Il veut désormais rétablir la confiance avec le MR. Et pour lui, ça doit passer par des garanties du Mouvement réformateur sur l'IVG. Aujourd'hui, selon certaines sources, une rencontre avait été programmée avec le président du SP.A, Conner Rousseau.

La balle est dans le camp de Patrick Dewael

Aujourd'hui, le président de la Chambre, l'Open VLD, Patrick Dewael rencontre le premier président du Conseil d'Etat. Ils parleront du nouveau renvoi hier du texte sur l'IVG au Conseil d'Etat. C'est la troisième fois. Et Patrick Dewael, en tant que président de la Chambre, peut demander l'urgence pour obtenir l'avis du Conseil d'Etat. Et si c'est en urgence, l'avis reviendra dans les cinq jours. Et donc, le texte pourrait être à nouveau soumis au vote rapidement, avant les vacances parlementaires. Ce que ne veut absolument pas le CD&V. Il y a du donnant-donnant, certains diront du marchandage, voire du chantage dans l'air.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK