Pénurie d'électricité: "Les gens n'attendent pas une démission, ils attendent des solutions"

Pénurie d'électricité: "Les gens n'attendent pas une démission, ils attendent des solutions"
2 images
Pénurie d'électricité: "Les gens n'attendent pas une démission, ils attendent des solutions" - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Jean-Marc Nollet, chef de groupe d’opposition Écolo-Groen réagit ce mardi matin à la fermeture de la quasi-totalité des réacteurs nucléaires qui risque de causer de gros problèmes d'approvisionnement. Après avoir tenté de rassurer, Marie-Christine Marghem a évoqué "une situation pire qu'en 2014" et pointé du doigt la responsabilité d’Engie Electrabel . Le producteur d’énergie, lui, se défend et explique que sa priorité est la sécurité de ses installations.

Á lire aussi: Vérifiez si votre rue est concernée par le plan de délestage

Jean-Marc Nollet, qui est le responsable de cette situation ?

"Ce qui est paradoxal, c’est qu’avec la ministre Marghem, c’est toujours la faute des autres. Hier, c’était la faute d’Electrabel, ce matin, je viens d’entendre chez Thomas Gadisseux la ministre dire que c’est la faute du Bureau du Plan, et je sais déjà que tout à l’heure elle dira que c’est la faute de l’opposition. Non, je suis désolé. Bien entendu, Electrabel a une responsabilité fonctionnelle, opérationnelle, c’est évident, mais la responsabilité de la ministre Marghem est une responsabilité politique, et cette responsabilité politique est tout autant engagée. Elle a manqué d’anticipation. Je suis désolé, mais elle est la seule au monde à avoir découvert le 21 septembre qu’il y avait un problème sur Tihange 3. Depuis le mois d’avril, on sait qu’il y a un problème avec le béton ; depuis le mois de juin, on sait qu’il y a un problème plus grave encore avec l’armature ; et depuis le mois de juillet, on sait que les plans de Tihange 3 n’existent plus. Et elle, alors qu’elle est ministre de l’Énergie, elle découvre tout cela il y a trois jours. C’est évidemment totalement faux. Elle a manqué d’anticipation par son aveuglement vis-à-vis du nucléaire depuis le début de cette législature".

Démission de la ministre ?

"C’est totalement inutile. Je sais comment elle fonctionne, je sais très bien qu’elle est totalement entêtée et, on le sait très bien, les gens n’attendent pas une démission, ils attendent des solutions. Moi, comme écologiste, je veux me mettre du côté des solutions, parce qu’aujourd’hui encore, on peut à la fois éviter la pénurie et construire l’alternative, ce que la ministre Marghem s’est refusé de faire. Vous savez qu’on est quatre années après son entrée en fonction et que la situation aujourd’hui, en termes de risques de pénurie, est plus grave qu’au moment où elle est arrivée en fonction. Elle a aggravé la situation aujourd’hui alors que des alternatives existent. Elle s’est refusé de les voir parce qu’elle s’est laissé aveugler d’une part par Electrabel, et d’autre part par son choix du tout au nucléaire. Et c’est pour ça que je suis fâché. Vous l’entendez bien, je suis fâché ce matin parce qu’elle menace la sécurité d’approvisionnement, mais aussi la facture des citoyens. On pourrait voir les factures augmenter de plus de 100 euros. Vous vous imaginez ce que ça veut dire pour les gens qui sont en difficulté ? 100 euros en plus à cause de son manque d’anticipation. Oui, je suis fâché !".

 

Sa réaction hier soir

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK