Jean-Luc Dehaene à la tête de Dexia

Le départ des deux dirigeants de la banque franco-belge Axel Miller et Pierre Richard avait été posé comme condition au sauvetage de Dexia par la France, la Belgique et le Luxembourg, pour 6,4 milliards d'euros. Le gouvernement a entendu Luc Coene, vice-gouverneur de la Banque Nationale, ainsi que Axel Miller, administrateur-délégué démissionnaire de Dexia, avant de débattre des solutions d'urgence à apporter.

Le premier changement concerne la direction avec le grand retour du "démineur" Jean-Luc Dehaene, appelé à remplacer Pierre Richard à la présidence du conseil d'administration du groupe franco-belge. Jean-Luc Dehaene, 68 ans, ex-Premier Ministre, Ministre d'Etat, ex-bourgmestre de Vilvorde, député européen, administrateur tour à tour d'Union Minière, Telinfo et Interbrew notamment. Sa candidature aurait fait l'unanimité au gouvernement. Yves Leterme a souligné que l'ancien premier ministre était "très motivé" à l'idée de prendre ce poste à la tête de la banque franco-belge, spécialisée dans le financement des collectivités locales. Jean-Luc Dehaene est "fier et content" de ce nouveau poste, et pas seulement parce que Dexia s'affiche sur le maillot des joueurs du Club de Bruges, dont il est un ardent supporteur, a ajouté Yves Leterme en boutade.

En vertu de l'accord avec BNP Paribas, le nouvel administrateur-délégué devait être français : ce sera Pierre Mariani, 52 ans, il est un ancien directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy, alors ministre du Budget au début des années 90. Il devint en 1995 directeur général de la Société Française d'investissements immobiliers et de gestion fut ensuite directeur général et membre du directoire (en 1996) puis président du directoire de Banexi, la banque d'affaires du groupe BNP, avant d'assumer la direction de la division services financiers et banque de détail à l'international chez BNP Paribas.

Pierre Mariani et Jean-Luc Dehaene sont, selon Yves Leterme, deux personnalités de choix "à la hauteur de la tâche" qui les attend. "Pour le marché, c'est un signe fort de confiance", a-t-il estimé. Pour le ministre des Finances Didier Reynders, les deux hommes présentent toutes les qualités pour réaliser la restructuration et l'accompagnement des actionnaires.

Pour le reste, le gouvernement restera attentif, interviendra si nécessaire. Dexia garde toute sa confiance et doit retrouver celle des marchés et de ses clients. Il nest pas question, pour l'heure, d'argent public supplémentaire ni de scission du groupe entre Belgique et France, comme indiqués par certains dans la presse.

Nominations confirmées par Dexia

Le groupe Dexia a confirmé mardi que son conseil d'administration a coopté Jean-Luc Dehaene et Pierre Mariani comme membres du conseil d'administration. Jean-Luc Dehaene a été élu président du conseil d'administration en remplacement de Pierre Richard. Pierre Mariani a été désigné administrateur délégué et président du comité de direction, en remplacement d'Axel Miller. Leurs fonctions prennent effet immédiatement.

(avec F. Van Eeckhaut)

Fortis : des mesures pour les petits actionnaires

La chronique politique de Philippe Walkowiak

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK