Barrages: Jean-Luc Crucke (MR) appelle les camionneurs à aller "au finish"

Jean-Luc Crucke (MR) veut que les camionneurs aillent "au finish"
Jean-Luc Crucke (MR) veut que les camionneurs aillent "au finish" - © BRUNO FAHY - BELGA

La dimension politique autour des contestations envers la taxe kilométrique se complexifie. Ce mardi, un chauffeur indépendant présent à un barrage sur l'E42 déclarait au micro de NoTélé"On va tenir, surtout que je viens d’avoir Jean-Luc Crucke qui m’a dit 'Il ne faut pas lâcher', donc nous on ne lâche pas, on va jusqu’au finish."

Sur la forme, il n'y a pas d'accord

Nous avons contacté le député MR qui confirme ces déclarations. Il est contre la taxe kilométrique et il explique qu’il tient depuis des mois ce discours au Parlement, sans jamais avoir été écouté. Il dénonce une mesure qui, selon lui, "engendrera la faillite des petites entreprises, et des faits de dumping social."

Il précise cependant que s'il est d'accord sur le fond, il n'en va pas de même pour la forme: "Je vous le dis entre quatre yeux, sur la forme, il n'y a pas d'accord, sur le fond, effectivement ces gens sont en train de crever sur le plan économique". 

Le droit de travailler

Sa position est en effet assez étonnante vu les déclarations de son parti lors des blocages de route des syndicats durant les grèves nationales, proclamant haut et fort le "droit d'aller travailler" contre le droit de grève. D'ailleurs, l'élu MR n'a pas été tout à fait suivi par son président de parti, Olivier Chastel.

Le député wallon Jean-Luc Crucke (MR) a invité mercredi le gouvernement wallon à suspendre jusqu'au mois de juin la taxe kilométrique imposée depuis le 1er avril aux poids lourds de plus de 3,5 tonnes en Wallonie, alors que les chauffeurs routiers ont installé des barrages filtrants dans toutes les provinces de Wallonie pour protester contre cette mesure.

Suspendre la taxe kilométrique jusqu'au mois de juin

Selon Jean-Luc Crucke, le gouvernement wallon a sous-estimé l'impact de sa mesure. "Dès le départ, avec l'octroi du marché public à Satellic, les règles de concurrence n'ont pas été respectées. Satellic, ainsi que Viapass, reconnaissent des erreurs. J'invite donc le gouvernement wallon à suspendre cette taxe kilométrique jusqu'au mois de juin", a-t-il affirmé dans un communiqué.

Pour Jean-Luc Crucke, cette suspension "permettra aux différents acteurs de se mettre autour de la table dans la sérénité, le temps de mettre en place un système plus efficace".

L'élu libéral a rappelé qu'il s'était toujours opposé à cette taxe, qui, selon lui, "fragilise le transport routier wallon, composé de nombreuses PME. Taxer pour financer l'entretien des routes, pourquoi pas. Mais ici, le gouvernement wallon va chercher cet argent chez ceux qui n'en ont déjà pas beaucoup."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK