Jean-Charles Luperto satisfait d'avoir pu s'exprimer

Les avocats de Jean-Charles Luperto n'ont pas souhaité commenter davantage les éléments du dossier qui ont été soumis à leur client, afin de ne pas contribuer à la violation du secret de l'instruction.

L’audition s’est déroulée dans un endroit tenu secret, à l’abri des micros et des caméras. Pendant plusieurs heures, Jean-Charles Luperto a répondu aux questions très précises des enquêteurs : il a reconnu s’être rendu à l’aire de Spy pour y faire des rencontres mais il a nié tout acte qui pourrait être considéré comme un outrage aux mœurs.

"Pour lui c'était l'occasion d'aller expliquer sa position, faire valoir ce qu'il voulait dire aux enquêteurs. Il attendait ce moment. Il a, quand même, un poids en moins à la sortie de l'audition même si il est, évidemment, conscient que le dossier n'est pas terminé et que ceci ne signifie pas que l’histoire est terminée", a déclaré Pascal Rodeyns, l’un de ses avocats.

Après l’audition, Jean-Charles Luperto n’a pas été inculpé. Il se tient à la disposition de la justice pour la suite de l’enquête. Un nouvel interrogatoire n’est pas exclu mais rien n’a été fixé pour l'instant. Les enquêteurs vont sans doute maintenant se concentrer sur les éléments qui ont été saisis lors des perquisitions au domicile et dans les différents bureaux de Jean-Charles Luperto.

Les avocats de Jean-Charles Luperto vont demander à pouvoir accéder au dossier d'instruction. La loi l'autorise même si leur client n'est pas inculpé. Mais c'est le juge qui décidera s'il accède à cette demande

 

Hugues Van Peel

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK