Jan Peumans (N-VA) absent du Gordel pour la fête du bouddhisme de Huy

Jan Peumans n'est pas pour autant bouddhiste. Mais il avoue "porter un petit faible pour le bouddhisme". Il se dit même "fan du Dalaï Lama, chef spirituel et politique du Tibet". Il a d'ailleurs déjà rencontré en 2006 le Dalaï Lama. Une rencontre "impressionnante" selon les mots de l'homme politique flamand, soulignant le charisme du chef spirituel tibétain. 

Le nationaliste donnerait par ailleurs chaque année 2500 euros au temple bouddhiste de Huy. Et ce dimanche, ce temple organise la fête du bouddhisme. Fête à laquelle l'homme politique participera. Il ne sera donc pas au Gordel, évènement politico-sportif entendant notamment mettre en valeur le caractère flamand de la ceinture verte et des communes entourant Bruxelles.

L'admiration de Jan Peumans pour le bouddhisme n'est apparemment pas nouvelle. Il n'hésiterait pas à hisser à Riemst le drapeau le jour de la fête tibétaine. Une "rue du Tibet" a également vu le jour dans cette commune limbourgeoise. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK