J-M Nollet, futur co-président d'Ecolo? Portrait de l'heureux élu

Est-il encore utile de présenter le remuant chef de groupe des Verts à la Chambre. Zakia Khatabbi a en effet choisi la carte de la visibilité, de l'expérience avec un vieux briscard Ecolo qui connaît bien l'intérieur du parti. Avec, à 48 ans, plusieurs vies déjà, passées par la FEF, puis, depuis 94, par le poste de parlementaire hennuyer à la Communauté française, avant de devenir ministre de cette même Communauté (à l'Enfance), ministre wallon et vice-président du gouvernement de Namur, député fédéral et chef de groupe. Il est aussi le fin connaisseur du dossier nucléaire. La ministre de l'Energie, la MR Marie-Christine Marghem, ne le sait que trop bien. Et qu'elle ne se réjouisse pas trop vite: à situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle, Jean-Marc Nollet devrait cumuler coprésident et parlementaire d'ici 2019. C'est dans son ordre de mission.

Mission de mener les Verts à la prochaine victoire pour les élections fédérales, régionales et européennes. La tâche n'est pas mince, même pour ce sportif chevronné, passionné de volley et qui vient d'escalader une 2ème fois le Mont-Blanc. De l'endurance il lui en faudra. Première étape: recevoir le feu vert des siens en Assemblée générale le 9 novembre à Namur. Etape obligée chez Ecolo où parfois les accouchements sont difficiles.

 

Vews 30/10/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK