Jean-Michel Javaux (Ecolo): "Comme bourgmestre, j'ai plus de pouvoir"

Ce soir, Jean-Michel Javaux (Ecolo) dans "Questions à la Une"
Ce soir, Jean-Michel Javaux (Ecolo) dans "Questions à la Une" - © Thomas GADISSEUX

Il s'est replié sur ses terres. Désormais, l'ex-coprésident d'Ecolo, Jean-Michel Javaux, se consacre entièrement à sa commune. Le bourgmestre d'Amay exerce toutefois d'autres mandats. Comme celui de président de Meusinvest, un fond d'investissement pour les entreprises liégeoises. Alors, est-ce en contradiction avec la position des Verts ? "C'est dans l'intérêt de la région, dans l'intérêt général", explique Jean-Michel Javaux, tout en ajoutant que cela renforce son pouvoir.

"Votre bourgmestre a-t-il le bras long ?" C'est le titre du reportage du magazine Questions à la Une ce mercredi soir, à 20h20, sur la Une. Nos équipes ont suivi différents bourgmestres pour décortiquer leur mission, leur influence. Nous leur avons emboité le pas durant les fêtes populaires, les célébrations officielles, mais aussi dans les coulisses du pouvoir local. Pour Jean-Michel Javaux, "le mandat de bourgmestre est le plus passionnant". "Cela vous prend aux tripes", reconnait-il.

Ces derniers temps, Jean-Michel Javaux se fait plus rare médiatiquement. L'ex-star des Verts a accepté notre tournage, prudemment. C'est en effet inédit que des ténors politiques tentent l'exercice périlleux d'être suivis non-stop par une caméra, sans filet, en "lâcher prise". Cela débouche du coup sur des situations cocasses, parfois embarrassantes, souvent folkloriques.

Il y a une fierté d'exercer le mandat de bourgmestre. C'est ce qui offre une légitimité politique, une assise électorale. Cela permet aussi aux représentants politiques de rester connectés aux réalités sociales et aux préoccupations de leurs citoyens.

"Ecolo a perdu"

Lors de la précédente législature, Ecolo a imposé un décret "anti-cumul" au parlement wallon. L'idée ? Faire en sorte que seul un quart des députés wallons exercent en même temps une fonction exécutive au niveau communal. Cela permet, selon les Verts, d'éviter certains excès municipalistes.

Par le passé, le parlement wallon a en effet été régulièrement pointé du doigt pour son "esprit de clocher". De nombreux bourgmestres qui siégeaient au parlement utilisaient leur mandat régional en grande partie au service de leur commune.

Pour Jean-Michel Javaux, "Ecolo a perdu". "Ce n'était pas un bon compromis", reconnait-il. L'actuelle majorité gouvernementale va d'ailleurs plus que probablement modifier ce décret. Officiellement, il s'agit de contrer certains "effets contre-productifs".

Retrouvez Jean-Michel Javaux, mais aussi Jacqueline Galant (MR), Yvan Mayeur (PS), Maxime Prévot (cdH) et d'autres bourgmestres dans "Questions à la Une" ce mercredi soir à 20h20 sur la Une. Vos interpellations via #qaluRTBF.

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK