Intempéries : le rail reste perturbé dans l’ensemble des provinces wallonnes

Plus d’une vingtaine de lignes ferroviaires sont encore impactées vendredi matin par des coupures de circulation liées aux intempéries, informe le gestionnaire d’infrastructure Infrabel. Alors que les ingénieurs doivent inspecter les infrastructures sous le coup de torrents et de coulées de boue, les réparations pourraient prendre des semaines.

Le Hainaut connaît aussi désormais des perturbations sur plusieurs lignes, à savoir celles reliant Charleroi-Sud à Couvin (L.132/L.134), à Ottignies (L.140), Namur (L130) et Châtelet (L130C). La ligne entre Fleurus-Auvelais (L147) est également perturbée.

Les dérangements sont aussi généralisés sur le territoire de la province de Liège, à savoir sur les lignes Namur-Liège-Guillemins (L125), Liège-Guillemins-Bomal (L43), Rivage-Gouvy (L42), Liège-Guillemins (L37)-Welkenraedt, Pepinster-Spa-Géronstère (L44), Chênée-Hammerbrücke (L3), Voroux-Kinkempois (L.36A), Kinkempois-Flémalle-Haute (L.125A), Liège-Guillemins-Visé (L.40) et Visé-Maastricht.


►►► A lire aussi : Inondations : rail perturbé en provinces de Liège, Luxembourg et Namur, interruptions parfois jusqu’à vendredi


Les dessertes ferroviaires en provinces de Namur, Luxembourg et Brabant Wallon restent aussi concernées par des coupures de circulation liées aux intempéries, à savoir sur les lignes entre Gembloux et Jemeppe-sur-Sambre (L144), Ottignies et Gembloux (161), Gembloux et Namur (161), Ottignies et Sint-Joris-Weert (L139), Rochefort-Jemelle et Libramont (L162), Bomal et Marloie (L43), Namur et Dinant (L.154), Dinant et Bertrix (L.166) ainsi que Namur et Marloie (L.162) .

La SNCB confirme que le trafic ferroviaire reliant Charleroi, Namur et Liège, mais aussi les régions au sud du sillon Sambre et Meuse, restera interrompu vendredi matin, selon le porte-parole Bart Crols.

Jusqu’à nouvel ordre, aucune circulation ferroviaire n’est possible entre Namur et Liège, de même qu’à l’ouest de Liège, et au-delà de Namur et Charleroi

Alors que le réseau ferroviaire a été placé à l’arrêt dans le sud du pays en raison des intempéries jeudi, la situation reste similaire vendredi matin. La SNCB demande donc aux passagers qui doivent se rendre vers le sud du pays de ne pas se rendre à la gare et de reporter tant que possible leur trajet. D’autres options de transport ne sont pas possibles à l’heure actuelle en raison des circonstances.

"Jusqu’à nouvel ordre, aucune circulation ferroviaire n’est possible entre Namur et Liège, de même qu’à l’ouest de Liège, et au-delà de Namur et Charleroi", selon le porte-parole.

En Flandre, les intempéries n’ont à ce stade pas d’effets sur le réseau ferroviaire.

La SNCB affirme évaluer constamment la situation. "Il est bien sûr aussi très important de voir quels seront les dégâts une fois que toute l’eau se sera retirée", souligne encore Bart Crols.

Infrabel n’est pas encore en mesure d’évaluer avec précision l’ampleur des dégâts

Le gestionnaire du réseau ferroviaire belge Infrabel estime que "plusieurs semaines" seront nécessaires pour la réparation de certaines infrastructures endommagées par les inondations et intempéries, selon de premières prévisions.

"Trois jours après le début des inondations qui ont touché la Wallonie, Infrabel n’est pas encore en mesure d’évaluer avec précision l’ampleur des dégâts car certaines zones sinistrées sont difficilement accessibles", explique Infrabel sur son site internet vendredi matin.

L’infrastructure doit être inspectée en détail, les ingénieurs doivent en effet vérifier 'la stabilité des voies et des ponts, tunnels, aqueducs qui ont pu être fragilisés par les torrents d’eau et les coulées de boue, poursuit la communication.

 

Intempéries: perturbation sur le réseau ferroviaire (JT 15/07/2021)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK