Insolites 2018: quand les chefs d'Etat sont à côté de la plaque (vidéos)

Donald Trump, champion 2018 de la bourde
2 images
Donald Trump, champion 2018 de la bourde - © NICHOLAS KAMM - AFP

On l’oublierait presque, mais les dirigeants de ce monde sont aussi des humains (presque) comme les autres. Eux aussi sont parfois à l’origine de bourdes, d’erreurs d’appréciation ou encore de lapsus. Retour sur quelques-uns de ces moments cocasses de 2018 qui font sourire… et c’est tant mieux.

Donald Trump, champion toutes catégories

En matière de bourdes, Donald Trump pourrait obtenir une coupe du monde. Il l’a rappelé il y a quelques jours en demandant à un enfant de 7 ans s’il croyait encore au père Noël.

Le Président des Etats-Unis a une nouvelle fois marqué 2018, souvent malgré lui. Exemple, en avril dernier lorsqu'il rencontre Emmanuel Macron, Donald Trump plaisante en faisant mine de nettoyer les pellicules sur le veston de son homologue français.

Et comme le Président tend souvent lui même le bâton pour se faire battre, la presse ne l'a pas raté cette année, relevant le moindre détail cocasse comme cette bourrasque de vent qui a révélé quelques problèmes capillaires ou ce moment gênant où son épouse rechignait à lui prendre la main. 

Les caricaturistes, humoristes et autres plaisantins s'en sont également donné à cœur joie cette année pour se moquer du président américain. En juin dernier, alors que Donald Trump devait rencontrer Kim Jong-un, son sosie s'était déjà lié d'amitié avec le sosie du nord-coréen.  

Emmanuel Macron se la joue charmeur

Donald Trump n'est pas le seul adepte du dérapage. L'image du défilé du 14 juillet en France et surtout de la collision de deux motards a aussi fait le tour de la toile.

Emmanuel Macron s'est également fait remarquer à plusieurs reprises, notamment en mai dernier lors d'un voyage en Australie. Le Président français a remercié le Premier ministre australien et sa "délicieuse épouse". En français, pas de problème. Sauf que le Président s’exprimait en anglais et a choisi d'employer le terme "delicious", un faux ami puisque, avec cet adjectif, il a plutôt qualifié la première dame de savoureuse.

Il faut dire qu'Emmanuel Macron sait user de ses charmes. Ce n'est pas la présidente croate qui dira le contraire. Tout le monde se souvient de l'affection qu'elle exprimait lors de la remise de la coupe du monde aux joueurs français cet été.  

Le déhanché de Theresa May et Jean-Claude Juncker

La Présidente croate n'est pas la seule a s'être laissée porter par ses émotions. A la surprise de beaucoup, la très stricte première ministre britannique n'a pas hésité à faire un pas de danse. La sono jouait alors "Dancing Queen" d'ABBA, peut-être Theresa May avait-elle en tête l'image de la Reine Elisabeth.... 

 

En juillet dernier, lors du sommet de l'OTAN, Jean-Claude Juncker avait aussi crée la surprise avec un déhanché particulier. Enfin, pour le président de la commission européenne, il s'agissait plus de tituber. Alors que certains observateurs évoquaient des problèmes d’alcool, Jean-Claude Junker a expliqué souffrir d'une sciatique. 

Cela dit, en 2018, il n'y en pas eu que pour les chefs d'Etat. Certains citoyens ont aussi l'art de se faire remarquer, avec parfois quelques belles images à la clé. Comme par exemple celle du concours de mangeurs de piments organisé en Chine.  En 2018,  l'imagination ne semblait en tout cas pas avoir de limite.  

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK