Inondations en Belgique : une taskforce mise sur pied pour coordonner les réparations sur le rail

L’Union des Entrepreneurs de Travaux ferroviaires (UETF), en concertation avec Infrabel et Tuc Rail, a lancé une taskforce pour coordonner les travaux sur le rail après les pluies diluviennes qui ont forcé l’arrêt des trains dans le sud du pays, annonce-t-elle samedi. Les vacances scolaires sont effectivement synonymes de congé du bâtiment et ne facilitent pas la mise en place des chantiers nécessaires.

"Le nombre de dommages dus aux pluies torrentielles des derniers jours aux voies entre Libramont-Betrix, Namur-Ottignies et Liège se compte déjà presque en centaines", estime l’UETF. "La majorité des entrepreneurs de travaux ferroviaires est cependant déjà pour partie en congé. L’UETF a mobilisé ses troupes afin de relancer rapidement les chantiers qui ont cruellement besoin de personnel pour, une fois la décrue acquise, lancer les chantiers de réparation sous la coordination d’Infrabel."

"Les entrepreneurs de l’Union feront tout leur possible pour mobiliser les forces nécessaires au redémarrage du réseau en cette période estivale", indique le président de l’Union, Dirk Rotthier.

Remise en route progressive

Le rail sera encore pratiquement à l’arrêt partout en Wallonie ce week-end, pour le territoire se situant sous Charleroi, Ottignies et Liège. Les liaisons ferroviaires qui y sont encore assurées sont : Gembloux/Jemeppe-sur-Sambre, Namur/Marloie, Beauraing/Bertrix, Rochefort/Bomal et Liège/Welkenraedt/Eupen. Des bus de remplacement sont prévus là où c’est possible. La SNCB invite les voyageurs à consulter son site internet régulièrement mis à jour.

La remise en service du trafic ferroviaire se fera progressivement à partir durera jusqu’au 30 août, pour les zones qui ont été particulièrement touchées, soit la zone entre Liège, Verviers, Pepinster et Spa.

Sur le même sujet:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK