Inondations en Belgique : le décret sur le soutien aux sinistrés sur la table du parlement wallon

Le projet de décret portant sur l'indemnisation des dégâts causés par les inondations meurtrières du mois de juillet est arrivé ce mercredi sur la table du parlement wallon.

Présenté il y a tout juste une semaine par l'exécutif régional à l'issue de plusieurs jours de discussions, le texte a déjà été adopté lundi en commission, la majorité et le cdH l'approuvant tandis que le PTB s'abstenait. Sans surprise, ce vote devrait être confirmé en plénière.


►►► Les autorités auraient-elles pu mieux anticiper les inondations de juillet ? Ce que disaient les prévisions de l'EFAS


Ce mercredi, les chiffres et les arguments - connus - ont été répétés: un milliard d'euros iront aux sinistrés assurés afin que ceux-ci bénéficient d'un remboursement total des dégâts subis. Les non-assurés, eux, se verront octroyer une aide à hauteur de 50% du montant des dégâts évalués avec un plafond limité à 80.000 euros. Différentes aides sont également prévues pour les entreprises, les agriculteurs ou encore les pouvoirs publics.

Inquiétudes sur le sort des établissements d'accueil en ASBL

Au total, "on devrait être autour de 1,6 à 1,8 milliard pour l'impact de ce décret, sur base des estimations actuelles" qui doivent encore être affinées, a expliqué lundi le ministre-président wallon, Elio Di Rupo, au chef de file du cdH, François Desquesnes, qui l'interrogeait sur le sujet.

Autre inquiétude des humanistes : le sort réservé aux crèches et autres établissements d'accueil constitués en ASBL privée, qui pourraient être exclus des mesures de soutien. "On a posé la question à Elio Di Rupo. Sa réponse n'est pas claire", a expliqué ce mercredi François Desquesnes. 

Avec Alda Greoli, ils ont dès lors déposé un amendement destiné à s'assurer que toutes les ASBL offrant des services au public soient traitées de la même façon, pour peu qu'elles soient agréées", a précisé le chef de groupe du cdH. Pour le reste, les humanistes se réjouissent des mesures contenues dans le projet de décret. "C'est ce que nous demandions dès le mois de juillet", a encore souligné François Desquesnes.

Le PTB fustige le "cadeau" fait aux assurances

Dans les rangs de l'opposition, le PTB, lui, ne digère toujours pas le milliard que la Région a sorti de sa poche pour que les assurés soient totalement indemnisés. 

"Un cadeau aux assurances" dont l'intervention est plafonnée depuis une loi fédérale datant de 2005, a à nouveau martelé le chef de groupe de l'extrême gauche, Germain Mugemangango. "Les assurés paient 100% de leurs primes alors que les assurances ne rembourseront que 38% des dégâts. Le milliard déboursé par la Région est bien un cadeau à un secteur qui fait des bénéfices plantureux et qui aurait pu assumer le remboursement de l'ensemble des dégâts", a-t-il ajouté.

Le projet de décret sera soumis au vote des parlementaires à l'issue des débats.

 

Sur le même sujet:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK