Inondations : "Ce mardi 20 juillet est décrété jour de deuil national, les festivités du 21 juillet seront réduites" (De Croo)

Alors que le bilan humain s’alourdit d’heure en heure, que les sinistrés prennent conscience des dégâts, que le nettoyage a commencé là où l’eau a quitté les rues, et alors que certaines zones du Brabant wallon ou du Limbourg sont encore sous eaux, les autorités ont pris la parole, ensemble, ce vendredi. Le Premier ministre Alexander De Croo était entouré du ministre-président wallon Elio Di Rupo, du ministre-président flamand Jan Jambon, et de la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden.

Le bilan provisoire des violentes intempéries qui ont frappé notre pays ces derniers jours est de 20 personnes décédées dont 9 ont pu être identifiées, et de 19 personnes portées disparues. La ministre de l'Intérieur a annoncé que "les recherches se poursuivent sans relâche". Au moins 112 communes ont été touchées par les inondations, des milliers de personnes ont été évacuées et d'autant plus ont subi des dégâts matériels.

Cette catastrophe a mené la Belgique à activer dès mercredi le mécanisme de protection civile de l'Union européenne. Près de 200 secouristes français, italiens et autrichiens viendront prêter main forte aux secouristes belges dans les opérations de recherche et de sauvetage consécutives aux inondations meurtrières des deux derniers jours.

Jour de deuil national (20 juillet)

Le Premier Ministre, Alexander De Croo a annoncé un jour deuil national qui aura lieu mardi 20 juillet prochain. Ce jour, les drapeaux seront en berne et une minute de silence sera observée à midi. Cette journée de deuil nationale sera "un moment pour se recueillir sur le lourd bilan humain mais aussi pour saluer les élans de solidarité et le sentiment d'union dans la population", a-t-il déclaré. Il a également mis en avant la possibilité que le bilan définitif des inondations soit le plus catastrophique jamais connu en Belgique. Une catastrophe naturelle qui sera reconnue par les Régions.


►►► En savoir plus : Inondations – la solidarité s’organise un peu partout dans la Province.


 

Les Régions activent le Fonds de calamité

Le Fonds de calamité interviendra exceptionnellement pour aider les nombreux ménages touchés par les intempéries et inondations de ces derniers jours. Depuis 2007, le Fonds de calamité n’intervient plus pour les dégâts qui sont indemnisables par les compagnies d’assurances. Dans le cas des inondations, cette aide régionale concerne donc uniquement les biens qui ne peuvent pas être assurés, comme les véhicules qui ne sont pas couverts par une assurance omnium, ou des biens extérieurs (murets ou meubles extérieurs et outils de jardinage).

Les ministres-présidents flamand et wallon ont confirmé la reconnaissance d'une calamité publique de grande ampleur. En Flandre, il faudra encore attendre que le gouvernement définisse les communes considérées comme touchées par ces catastrophes naturelles. Le ministre-président flamand, Jan Jambon, a appelé les citoyens à ne pas hésiter à faire leur demande auprès des autorités : "Les personnes qui ont des dégâts pourront faire appel au Fonds de calamité en Flandre mais elles devront le faire dans les 60 jours". Il a également souligné l'engagement du gouvernement flamand à fournir toute l'aide possible, notamment aux mouvements de jeunesse qui se trouveraient en manque de matériel de camping (tentes …). En Wallonie, Elio Di Rupo a annoncé différentes mesures qui seront prises par le gouvernement : 

  1. La reconnaissance d'une calamité publique de grande ampleur pour toutes les zones inondées ;
  2. Le prêt immédiat de 2500 euros à toutes les personnes sinistrées via les bourgmestres ; 
  3. Le déblocage de 2,5 millions d'euros accordés aux gouverneurs pour effectuer les aménagements les plus urgents ; 
  4. Le soutien aux entreprises et indépendants via Sowalfin avec un prêt à 0,00 % allant jusque 50.000 euros ;
  5. Le déblocage de 5 millions d'euros pour créer des emplois subventionnés et engager du personnel pour "déblayer, nettoyer et réparer" les différents dégâts causés par les inondations.

Le ministre-président wallon a également annoncé le déclenchement par les compagnies d'assurances de la phase de crise. Tous les experts sont rappelés et les compagnies sont prêtes à débloquer des avances, selon la situation. Il a appelé les citoyens à ne pas oublier de prendre un maximum de photos des dégâts, à leur retour chez eux. Des procédures simplifiées seront mises en place pour les petits dommages.


►►► En savoir plus : Dégâts des eaux et assurances : les bons réflexes à adopter.


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK