Indices boursiers en forme en 2019 : plus 23% pour le Bel20

Indices boursiers en forme en 2019, +23% pour le Bel20
Indices boursiers en forme en 2019, +23% pour le Bel20 - © DANIEL ROLAND - AFP

2019, une bonne année pour les indices boursiers, y compris le Bel20, avec une hausse spectaculaire de 23%, à l’instar de la majorité des indices mondiaux, européens et nationaux qui ont augmenté cette année de plus de 20%.

Une surprise, peut-être, alors qu’il y a un an, c’était plutôt un sentiment d’inquiétude qui prévalait. Une prudence qui s’expliquait au niveau des marchés boursiers par la guerre commerciale entre les Etats Unis et la Chine qui était à ses balbutiements mais dont ressentait bien l’impact négatif que cela allait avoir, et puis bien sûr par le Brexit. Deux facteurs qui ont quand même pesé au niveau économique puisqu’en 2019 on a revu systématiquement à la baisse la croissance au niveau mondial. Mais ces facteurs ont été "compensés" par des changements fondamentaux, explique Bernard Keppenne, Chief Economist chez CBC Banque, et de citer "le changement fondamental de politique des banques centrales. Elles ont été beaucoup plus accommodantes que prévu. Il y a un an, on avait eu 3 hausses de taux de la Banque Centrale Américaine, or cette année 2019, elle a baissé ses taux 3 fois. Soit une baisse de 0,75% sur l’année. La deuxième banque centrale, qui est la Banque Centrale Européenne, a elle aussi agit au niveau des taux, et donc on a eu ce facteur de soutien des bourses qui a été un élément extrêmement important. Du coup, cela a eu comme conséquence une baisse des intérêts à long terme, ils sont passés en territoire négatif, et donc c’est aussi un facteur de soutien important pour les bourses. Et enfin, on retiendra aussi que même s’il n’y a pas encore eu aujourd’hui un accord signé, une phase 1 a été négociée entre les Etats-Unis et la Chine, et les chinois viennent d’annoncer que l’accord serait probablement signé dans les premiers jours ou les premières semaines de l’année prochaine. Ceci explique pourquoi la fin de l’année sur les marchés boursiers a été extrêmement soutenue".

Cette politique de baisse des taux des banques centrales a donc "poussé les investisseurs vers le marché des actions puisqu’aujourd’hui au niveau des rendements au niveau obligataires, on a des rendements négatifs, donc on sait très bien que cela ne couvre même pas l’inflation, et donc les actions aujourd’hui sont véritablement l’investissement privilégié. Et puis, on note aussi que malgré le ralentissement économique, dans pas mal de secteurs, les bénéfices des entreprises ont été meilleurs que prévu. Le secteur qui a été le plus impacté par ce ralentissement a été le secteur industriel et c’est là que l’on a eu des résultats beaucoup plus décevants. Mais si on analyse le secteur des nouvelles technologies, ou le luxe par exemple, ce sont des secteurs qui ont extrêmement bien performé".

 

 

 

 

"Rétro économique" de 2019 par Michel Gassée dans notre JT 19h30:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK