Immigration : André Antoine (cdH) prône le "modèle canadien"

Les président du parlement wallon était sur le plateau de Jeudi en Prime, interrogé par Johanne Montay et François de Brigode.

Une fillette de 2 ans est décédée après une course-poursuite avec des migrants, un fait d’actualité tragique. En ce qui concerne l’aide au migrants, pour André Antoine, "il faut avoir une politique migratoire humaine, nous devons avoir une main tendue envers les personnes victimes de conflits dans leur pays. Ils sont en quête d’humanité". Et il ajoute : "Nous avons dénoncé le projet des visites domiciliaires, c’est un délit de solidarité qu’on a voulu stigmatiser, ce n’est pas acceptable. Nous attendons à ce sujet que le Premier ministre fasse évoluer les lignes."

"On ne peut pas accepter qu’on enferme des enfants"

Theo Francken veut placer des familles de migrants avec enfants en centre fermé. En tant qu’humaniste pour André Antoine, "nous ne trahirons jamais nos valeurs humanistes, on ne peut pas accepter qu’on enferme des enfants, on ne peut pas accepter qu’il y ait des visites domiciliaires, pour le cdH, ce n’est pas convenable".

A la question faut-il plus d’immigration pour rajeunir la population? André Antoine défend le modèle canadien : "C’est un modèle qui repose sur des considérations économiques, des regroupements familiaux, et puis des considérations humanitaire, le Canada c’est le plein emploi". Et il ajoute : "Il ne faut pas avoir peur d’accueillir les populations étrangère, mais il faut contrôler l’insertion des migrants, un parcours d’insertion efficace c’est évidemment l’élément capital".

Autre sujet abordé, l’implication des citoyens avec "Un décret par tous, un décret pour tous" un site sur lequel les citoyens peuvent commenter des décrets déposés par des parlementaires wallons. Selon André Antoine, "aujourd’hui les citoyens veulent se faire entendre. Les citoyens commentent les décrets et nous nous sommes engagés à déposer un texte qui est le fruit de cette relation avec les citoyens".

"Depuis le départ du Parti socialiste, on avance beaucoup plus vite"

Le conclave budgétaire du gouvernement wallon est en cours, un gouvernement, on le sait, sans le PS. Selon André Antoine : "Depuis le départ du Parti socialiste, on avance beaucoup plus vite."

Enfin, le cdH n’est pas au mieux de sa forme dans les sondages. DéFi est-il une menace pour le cdH ? Réponse d’André Antoine : "Monsieur Mangain est le plus grand usufruitier de la vie politique, pendant 17 ans il a vécu du capital du MR et aujourd’hui il est dans le sac à dos du Parti socialiste".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK