Il y a dix ans, la Belgique votait le mariage pour les couples homosexuels

Un couple homosexuel avec leurs deux enfants
Un couple homosexuel avec leurs deux enfants - © AFP

Depuis plusieurs semaines, le débat est houleux en France et contraste avec ce qu'il s'est passé chez nous en janvier 2003, il y a tout juste dix ans, lors du vote du mariage pour les couples homosexuels. Retour en arrière.

Ca s'est passé en effet plus calmement. Et pourtant, il y avait aussi des réticences nombreuses et très marquées chez nous.

La hiérarchie de l'Eglise catholique était opposée à ce droit au mariage. Et certains bourgmestres avaient également expliqué qu'ils ne marieraient jamais de couple homosexuel. Le Conseil d'Etat avait aussi appelé à trouver une construction juridique nouvelle plutôt que de "dénaturer l'institution du mariage".

A l'époque, c'était le premier gouvernement Verhofstadt, un gouvernement libéral-socialiste-écologiste, sans parti chrétien. Une première depuis 1958.

Et en janvier 2003, la Chambre, après le Sénat, vote ce droit au mariage pour les couples homosexuels. Avec des votes "contre" finalement peu nombreux. Le CD&V a voté pour. Bon nombre de cdH se sont abstenus, tout comme Herman Van Rompuy. En revanche, au MR, pourtant dans la majorité, les "contre" sont plus nombreux que les "pour".

Ce qui explique en grande partie ce résultat, c'est que le texte proposé, contrairement à la France, aujourd'hui, se limitait au droit au mariage. Le droit à l'adoption, source de tension, est revenu deux ans plus tard sur la table. Et en 2006, c'est alors le second gouvernement Verhofstadt, libéral-socialiste, le droit à l'adoption pour les couples homosexuels est votée. Mais au Sénat, de toute justesse: 34 votes "pour", 33 "contre" et 2 abtsentions.

Marc Sirlereau

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK