Il s'est vendu moins de livres en français en 2008

RTBF
RTBF - © RTBF

Le marché du livre de langue française en Belgique s'est élevé en 2008 à 258,8 millions d'euros, soit une baisse de 3,1 % par rapport à 2007, a-t-on appris lundi lors de la présentation du bilan 2008 du secteur.

Ces données proviennent d'une étude réalisée pour le service "Promotion des Lettres" de l'Administration générale de la Culture du ministère de la Communauté française. Le recul de 3,1 % enregistré en 2008 est la première baisse significative du secteur en un peu plus de 10 ans. En 5 ans, soit entre 2003 et 2008, on a cependant observé une croissance de près de 10 %.

Cette baisse résulte de trois facteurs. La proportion, en baisse, des "grands lecteurs" (les personnes qui achètent plus de 20 ouvrages par an); la concurrence, de plus en plus marquée, surtout auprès des jeunes, des nouvelles formes de loisirs et, enfin,  la disponibilité des contenus gratuits sur internet est en augmentation.

Le secteur a enregistré en 2008 une croissance de près de 3 % des dictionnaires et encyclopédies, après une forte baisse entre 2005 et 2007.

Les livres au format poche ont également connu une progression de près de 3 %, en raison de l'attention grandissante portée par le consommateur aux prix.

La croissance des ouvrages scolaires est elle attribuée aux mesures de soutien instaurées depuis 2007 par la Communauté française.

Le marché des bandes dessinées a baissé de 5 % et celui des beaux livres et livres pratiques de 8,7 %.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK