IEW demande au gouvernement wallon de prendre des décisions sur l'éolien

"Tant les citoyens que les autorités communales, mais aussi les développeurs éoliens sont en demande d'un cadre clair", souligne IEW dans un communiqué, à la veille d'une réunion du gouvernement wallon qui tentera à nouveau de s'accorder sur le "décret éolien".

Ce texte doit permettre de répondre aux objectifs wallons de production d'énergies renouvelables (20% d'ici 2020) tout en étant compatible avec "des impératifs légitimes de protection du cadre de vie", selon IEW.

Il y a quinze jours, les ministres de l'Énergie et de l'Aménagement du territoire, les Ecolo Jean-Marc Nollet et Philippe Henry, avaient renoncé à une carte de zones favorables à l'implantation de grandes éoliennes, afin de mieux prendre en compte les spécificités locales exprimées dans une enquête publique.

Le ministre des Travaux publics, Carlo Di Antonio, et son parti, le cdH, avaient alors répété leur préférence pour le "petit éolien", soit des mâts multifonctions le long des autoroutes et voies navigables. Les partis du gouvernement (PS-Ecolo-cdH) doivent désormais décider quelle part prendra chaque formule et selon quel calendrier.

IEW juge "intéressante" la piste du petit éolien mais demande que sa faisabilité et son efficacité soient étudiées via des projets pilotes. Elle ne doit à ses yeux en rien exclure le développement du grand éolien, "qui repose sur une technologie mature qui présente un bon rapport coût-efficacité".

IEW insiste aussi sur l'obligation d'ouvrir le capital des projets aux acteurs communaux et aux coopératives citoyennes. Outre la création de "plusieurs milliers d'emplois", la plate-forme y voit notamment un meilleur gage d'acceptabilité sociale.

 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK