Huissier, guide, tapissier, traducteur… rencontrez ces acteurs de l'ombre de la vie démocratique en Belgique

En ce moment, les salles de la Chambre des représentants étaient pratiquement vides et les couloirs autour de l’hémicycle presque déserts. Mais dès ce matin, le Palais de la Nation retrouvera son train de vie, rythmé par les allées et venues des députés et des débats entre partis de la majorité et de l’opposition. Ce mardi 8 octobre, l’heure de la rentrée a, en effet, sonné pour les parlementaires.

Si les envolées lyriques des députés constituent souvent la première image à laquelle on pense lorsqu’il est question du Parlement fédéral, on oublie souvent que le premier pouvoir de l’État ne peut fonctionner sans les dizaines d’hommes et de femmes qui travaillent au quotidien pour en assurer son fonctionnement.

Tapissier, huissier, traducteur, responsable de l’organisation des commissions ou des comptes rendus, guide du Parlement… nous les avons rencontrés en plein travail et avons parcouru les couloirs du Parlement fédéral en leur compagnie. Sans eux, les rouages de la vie politique en Belgique ne seraient pas si bien huilés. Ils nous ont fait part de petites histoires inconnues du grand public, de leur dévouement, et de leurs difficultés aussi. La vie entre les murs du Parlement est loin d’être un long fleuve tranquille.


Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK