Herman De Croo (Open Vld): "Mon parti n'ira pas au gouvernement avec le Vlaams Belang"

Le député Herman De Croo (Open VLD) présidera provisoirement le Parlement flamand ce mardi pour éviter que les députés n'aient à prêter serment entre les mains de Filip De Winter, figure de proue du Vlaams Belang. Le poste de président lors de la séance inaugurale du Parlement flamand revient en effet au député à la plus grande ancienneté. Filip De Winter, deuxième plus ancien député, aurait dû présider cette séance inaugurale si Hermand De Croo n’avait pas accepté de siéger une toute dernière fois. Ce matin, le député flamand Open VLD était l'invité de La Première. 

"Si les symboles ne changent pas la vie, il n'y aura plus de symbole", explique Herman De Croo. Dans la montée du Vlaams Belang (qui a obtenu 23 sièges en Flandre) ce qui le surprend surtout est "le vote de réaction des jeunes qui pensent qu'on ne prend pas assez en compte leurs considérations".

Mais il souligne que "vous avez le Parlement que vous méritez. Oui, on peut dire qu'il y a eu des abus des médias sociaux, mais ça c'est de l'explication post factum".

 

La Wallonie a voté à gauche, la Flandre à droite, vraiment?

Selon lui, Flandre et Wallonie ne sont pas à chaque opposé de l'échiquier politique. Voter pour le Vlaams Belang ne peut pas se réduire, dit-il, à un vote à droite. "Le Vlaams Belang est un parti populiste qui promet toutes sortes de choses pour les pensions, travail, heures d'occupation. C'est un parti PTBiste dans certains aspects de son programme," assure-t-il. 

Herman De Croo s'est également exprimé au sujet des audiences qui se tiennent entre le président de la N-VA Bart de Wever et le Vlaams Belang. Au cours de ces réunions, des discussions de fond ont été abordées autour de thèmes comme l'éducation, les soins de santé et l'intégration. Le député flamand comprend que ces rencontres aient lieu car "un formateur doit contacter tout le monde". Mais il considère que "commencer à négocier alors que Bart De Wever doit savoir que les autres partis dont il a besoin ne sont pas prêts du tout à participer à une telle formule... c'est quand même délicat". 

Le député Open Vld l'assure d'ailleurs: "Mon parti n'ira pas au gouvernement avec le Vlaams Belang". 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK