Hendrik Bogaert (CD&V) veut "diluer" l'indexation des salaires

Le secrétaire d'Etat à la Fonction publique CD&V Hendrik Bogaert
Le secrétaire d'Etat à la Fonction publique CD&V Hendrik Bogaert - © RTBF

Le secrétaire d'Etat à la Fonction publique CD&V Hendrik Bogaert déclare à la RTBF qu’il veut "diluer" pendant cinq à dix ans l'indexation des salaires, afin compenser le handicap salarial de la Belgique par rapport aux économies des pays voisins.

Pour le secrétaire d'Etat Hendrik Bogaert, "il y a un grand problème de compétitivité de nos entreprises par rapport à nos voisins : l’Allemagne, les Pays-Bas et la France", il veut donc combiner la loi sur la compétitivité de 1996 avec le système de l’indexation automatique des salaires, explique-t-il au micro de Thomas Gadisseux.

Concrètement, lorsqu’il y aura une adaptation de l’index, on examinera si la hausse du salaire handicape les entreprises belges par rapport aux pays voisins. Si c’est le cas, on réduira légèrement l’effet de l’indexation. Ce dispositif sera d’application pendant 5 à 10 ans, afin de réduire petit-à-petit la différence par rapport aux pays voisins. Hendrik Bogaert préfère ce dispositif à un saut d’index "qui provoquerait une perte de confiance des familles dans l’économie belge".

"Pour sauvegarder l'emploi"

Les socialistes, dont le Premier ministre Elio Di Rupo, répètent qu’il ne faut pas toucher à l’indexation des salaires. Hendrik Bogaert dit qu’il "partage aussi l’idée qu’il ne faut pas diminuer aujourd’hui le pouvoir d’achat des familles, mais il est très important de sauvegarder la compétitivité des entreprises. La différence avec l’Allemagne est maintenant de 15%, ce sont des pourcentages qui ne sont pas tenables pour l’économie belge. Si nous voulons sauvegarder les emplois en Belgique, il faut vraiment faire quelque chose pour cette compétitivité".

Le gel des prix de l’énergie décidé récemment par le gouvernement devrait diminuer l’inflation de1% environ, ce qui aura aussi un impact sur la hausse des salaires, précise Hendrik Bogaert : "C’est nécessaire, mais ce n’est pas suffisant pour vraiment combler la différence avec nos voisins".

A.L avec T. Gadisseux

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK