Hausse de la TVA sur l'électricité? "Il le faudra!", gronde le ministre

Les producteurs et fournisseurs d'électricité devront s'adapter à la décision prise par le gouvernement de relever la TVA sur l'électricité à 21% à partir du 1er septembre, a indiqué vendredi le porte-parole du ministre des Finances, Johan Van Overtveldt.

La Fédération Belge des Entreprises Électriques et Gazières (FEBEG) a fait part dès jeudi des difficultés qui se poseront pour facturer à partir du 1er septembre le relèvement du taux de TVA sur l'électricité à 21%.

Près de 4 millions de foyers sont concernés par la mesure et, à entendre la FEBEG, la prise en compte de la mesure dans la facture n'est pas aussi évidente qu'il n'y paraît.

"Le 1er septembre est absolument trop ambitieux", avance la fédération, qui rappelle par ailleurs que le premier mois de l'année scolaire "est un mois coûteux pour toutes les familles avec enfants".

L'organisation demande un délai plus long, de manière à ce que les fournisseurs puissent adapter leur système de facturation.

Le conseil des ministres a adopté vendredi la mesure décidée dans le cadre du virage fiscal du gouvernement. Les entreprises du secteur devront s'adapter. "Il le faudra", a-t-on souligné au cabinet de Johan Van Overtveldt.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK