Qui sera impacté si le prix de l'électricité augmente? Regardez bien votre contrat

Comment une hausse des prix pourrait vous impacter?
Comment une hausse des prix pourrait vous impacter? - © SISKA GREMMELPREZ - BELGA

C’est la loi de l’offre et la demande. Avec les réacteurs des centrales nucléaires mis à l’arrêt les uns après les autres, on peut dire qu’en Belgique, l’offre a sérieusement diminué. Au contraire de la demande qui ne va faire qu’augmenter, les premières gelées dans les Hautes Fagnes ce matin sont là pour le rappeler.

Résultat : le risque de voir votre facture d’électricité augmenter est bien réel. Cela dit, une augmentation des prix ne toucherait pas tous les consommateurs de la même manière. Tout dépend du type de contrat que vous avez signé avec votre fournisseur d’électricité.

Les contrats fixes mieux lotis

Si vous avez opté pour le contrat variable (ou indexé), le prix de votre électricité est indexé tous les 3 ou 4 mois. Il suit donc les prix du marché… y compris leur augmentation. Les changements de prix sont alors répercutés votre facture de régularisation.

Si vous avez signé un contrat fixe, le prix du kilowattheure est en principe bloqué pour toute la durée de votre contrat soit 1, 2 voire 3 ans. Bonne nouvelle donc, le prix que vous payez ne varie pas en fonction des fluctuations du marché, que les prix augmentent ou baissent.

Attention, le fournisseur peut indiquer dans les conditions générales de vente la possibilité d’une révision du tarif après un, deux ou trois ans. Cette révision du tarif se fait sur base d’un calcul d’indexation, également mentionné dans les conditions générales.

Un bon conseil: comparez

Quelque soit votre situation, il est important de regarder les conditions proposées par votre fournisseur, de comparer les offres et les types de contrat. En effet, tous les consommateurs peuvent changer de fournisseur sans frais. Il existe de nombreux sites internet et comparateurs pour aider à s'y retrouver. C'est encore plus utile lorsque l'on a un contrat dormant, c'est a dire un contrat qui n'a jamais été renégocié depuis de nombreuses années.  

A noter tout de même, rien ne sert de paniquer. Le prix du kilowattheure ne représente que 30% de votre facture totale d’électricité. Le reste étant lié aux coûts de transport, de distribution ou encore de taxes.

 

 

Archive : JT 23/09/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK