Groupe des 10: la taxe sur les plus-values au cœur d'une réunion cruciale

Groupe des 10: la taxe sur les plus-values au cœur d'une réunion cruciale
Groupe des 10: la taxe sur les plus-values au cœur d'une réunion cruciale - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Ce jeudi à 9 heures, les principaux ministres du gouvernement fédéral rencontrent les représentants syndicaux et patronaux. On saura alors si le gouvernement a décidé de jouer le jeu, de donner sa chance à la concertation. Début de cette semaine, patrons et syndicats se sont mis d'accord, entre eux, au sein du groupe des 10, pour tenter de boucler ensemble un accord portant notamment sur les salaires.

Le gouvernement acceptera-t-il de respecter un éventuel accord au risque de devoir abandonner le saut d'index et la modération salariale, points phare de son programme ? Les syndicats veulent un engagement clair.

Du côté du ministre de l'Emploi, le CD&V Kris Peeters, on affirme que l'enjeu de cette rencontre est crucial pour l'avenir du dialogue social. Il faut sortir de cette réunion, dit-on, avec des résultats. Il faut assurer une paix sociale, importante aussi pour les entreprises. Des résultats, et donc des propositions à mettre sur la table.

Et notamment sur un autre point, central aux yeux des syndicats et particulièrement de la CSC et de son président Marc Leemans qui ne cesse d'appeler à un rééquilibrage du programme de gouvernement, à plus de justice fiscale. En clair : faire contribuer les revenus du capital.

Le CD&V plaide depuis le début pour une taxation des plus-values spéculatives. Isolé dans un premier temps, l'idée fait son petit bonhomme de chemin dans la majorité, et l'Open VLD pourrait bien se retrouver isolé.

Les tractations au sein de la coalition ont en tout cas été intenses ces derniers jours. On verra ce jeudi ce que finalement le gouvernement aura pu mettre sur la table. Les syndicats attendent en tout cas du concret dès aujourd'hui.

Marie-Paule Jeunehomme

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK